AccueilA la UneContestation des résultats...

Contestation des résultats électoraux en RDC : Martin Fayulu dénonce un simulacre

Kinshasa, 27 décembre – Alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dévoile progressivement les résultats de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), le candidat Martin Fayulu exprime son désaccord, dénonçant un processus électoral qu’il qualifie de simulacre. Accompagné d’autres prétendants à la présidence, il a appelé à une marche à Kinshasa ce mercredi pour exprimer leur mécontentement.

Lors d’une déclaration à la presse, Martin Fayulu remet en question la validité des résultats publiés par la CENI, affirmant qu’ils ne reflètent pas la réalité de la campagne électorale. En pointant du doigt son adversaire Félix Tshisekedi, Fayulu souligne l’absurdité d’obtenir 80% des votes dans une seule commune de Kinshasa. Il déclare : « Vous avez tous vu la campagne, il y a quelque chose qui ne va pas. Les résultats ne reflètent pas la campagne électorale. On a bourré les urnes. Même la tabulation parallèle de la mission d’observation Cenco-ECC devient inutile parce qu’en amont ils ont fait la tricherie.« 

Outre Martin Fayulu, les candidats Denis Mukwege, Nema Liloo, Théodore Ngoy, et Jean-Claude Baende ont également signé une déclaration dénonçant le chaos qui aurait entouré le déroulement des élections. Ils réclament une recomposition de la CENI et persistent dans leur refus d’accepter les résultats actuels.

Actuellement, les résultats partiels annoncent une nette avance de Félix Tshisekedi avec 78,98%, suivi de Moise Katumbi à 14,27%, et Martin Fayulu à 4,23%. Ces chiffres concernent 134 circonscriptions électorales nationales ainsi que les 5 pays de la diaspora, totalisant un peu plus de 6 millions de voix.

Sur le plan sécuritaire, la police nationale congolaise (PNC) a intensifié sa présence autour du Palais du peuple, avec une centaine de policiers déployés dans la commune de Kasa Vubu, en face du siège de l’ECiDé, le parti de Martin Fayulu, point de départ de la manifestation. Des véhicules blindés et des jeeps de la police sont visibles dans les rues, reflétant une atmosphère tendue entre les forces de l’ordre et les militants.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...