AccueilA la UneAttaques des rebelles...

Attaques des rebelles ADF : 8 personnes tuées dans les villages environnants Mamove

Les villages environnants la localité de Mamove, à la limite entre les provinces du Nord-Kivu et Ituri, ont été le théâtre de nouvelles attaques meurtrières perpétrées par les rebelles ADF. Au moins 8 personnes ont perdu la vie depuis jeudi dernier.

Une série d’attaques meurtrières

Selon la société civile locale, la première attaque s’est déroulée le jeudi 22 juin dans le village de Beka-Mbeka. Deux personnes ont été sauvagement assassinées à la machette alors qu’elles se trouvaient dans leurs champs. À proximité, dans le village voisin de « Tapis rouge », deux autres civils ont été tués le vendredi suivant. Les assaillants ont utilisé le même mode opératoire, semant la terreur parmi les habitants.

La seconde attaque a eu lieu le samedi dernier dans le village de Madele-Masiya. Quatre agriculteurs ont été violemment tués à l’arme blanche alors qu’ils travaillaient dans leur champ. Kinos Katuho, président de la société civile de Mamove, témoigne de cette tragédie.

Un cycle de violence persistant

Ces tueries récurrentes se sont multipliées à l’ouest de la route nationale numéro quatre (RN4). La société civile locale dénonce régulièrement l’absence d’opérations militaires visant à neutraliser les assaillants. Cette situation permet aux rebelles de se déplacer librement dans les villages environnants Mamove et de perpétrer des attaques impunément contre la population.

L’urgence d’une intervention militaire

Face à cette escalade de violence, il devient impératif d’agir pour garantir la sécurité des habitants de la région. Les autorités compétentes doivent prendre des mesures concrètes pour mettre un terme à ces attaques meurtrières. Les opérations militaires doivent être renforcées afin de neutraliser les assaillants et de rétablir la paix dans la région.

La population de Mamove et des villages environnants vit dans la peur constante des attaques des rebelles ADF. Il est temps d’agir pour protéger les vies innocentes et restaurer la stabilité dans cette partie du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...