Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneSituation politique en...

Situation politique en RDC : Denis Mukwege dénonce une administration défaillante

Dans une déclaration poignante, le Dr. Denis Mukwege, figure emblématique de la défense des droits humains et prix Nobel de la paix, a exprimé sa profonde inquiétude quant à la situation politique en République Démocratique du Congo (RDC). Malgré les moyens alloués et les efforts déployés pour construire un nouveau « narratif », le célèbre militant constate amèrement que la volonté politique fait cruellement défaut au sein de l’administration actuelle.

Face à la nécessité urgente de rompre avec les pratiques du passé, le Dr. Mukwege déplore le maintien d’une politique de prédation et de bradage des ressources naturelles du pays. Cette situation entraine une externalisation de la sécurité à des pays qui, selon lui, sont les principaux acteurs de l’instabilité et du pillage en RDC.

En mettant l’accent sur le drame humain que représente cette situation, Denis Mukwege souligne les conséquences dévastatrices pour la population congolaise, qui est laissée dans la misère et abandonnée à elle-même. Les ressources nationales qui pourraient être mises au service du développement et du bien-être du peuple sont détournées au profit d’intérêts étrangers, exacerbant ainsi la précarité des conditions de vie.

En tant que défenseur des droits humains, le Dr. Mukwege exhorte les autorités à agir avec responsabilité et transparence pour mettre fin à ces pratiques délétères. Il appelle à la construction d’un avenir politique plus équitable et respectueux des aspirations légitimes de la population congolaise.

Cette déclaration forte et engagée du prix Nobel de la paix met en lumière la nécessité cruciale d’une prise de conscience collective pour le bien-être du pays. Denis Mukwege encourage également la société civile et les partenaires internationaux à soutenir les efforts visant à instaurer un véritable changement politique en RDC.

À l’aube de nouveaux défis politiques, économiques et sociaux, il est primordial que les autorités congolaises prennent à bras-le-corps les problèmes de prédation et de corruption qui minent la nation. Le temps est venu d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la RDC, où les intérêts du peuple priment sur toute autre considération.

Le Dr. Denis Mukwege demeure un symbole d’espoir pour de nombreux Congolais, qui continuent de croire en un avenir meilleur pour leur pays. Ses paroles courageuses appellent à l’action et au changement, et il revient maintenant aux acteurs politiques de répondre à cet appel pressant pour que la RDC puisse enfin avancer sur la voie de la prospérité et de la stabilité.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.