AccueilA la UneLa RDC s'engage...

La RDC s’engage à compenser les pertes des sociétés pétrolières pour soutenir l’industrie énergétique

Dans un effort visant à soutenir l’industrie énergétique du pays, le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une décision audacieuse en annonçant le paiement intégral des pertes et des manques à gagner aux sociétés pétrolières opérant sur son territoire. Cet engagement a été officiellement consacré par la signature d’un arrêté interministériel par les plus hauts responsables du pays.

Le Vice-Premier Ministre de l’Économie, Vital Kamerhe, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, ainsi que le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, ont unis leurs forces pour élaborer un cadre solide définissant les mécanismes de mobilisation des fonds destinés au paiement des pertes et manques à gagner subis par les sociétés pétrolières opérant en RDC.

Cette mesure marque une étape significative dans la politique énergétique de la RDC, qui s’efforce de renforcer sa position sur la scène internationale tout en assurant la viabilité de son secteur pétrolier. La pandémie de COVID-19 a eu un impact négatif sur l’industrie, avec des fluctuations drastiques des prix du pétrole sur les marchés mondiaux, rendant nécessaire l’intervention gouvernementale pour maintenir la stabilité économique du pays.

Le secteur pétrolier de la RDC joue un rôle vital dans l’économie du pays, fournissant des emplois et des revenus importants pour le gouvernement. Afin d’atténuer les effets néfastes de la crise économique mondiale, le gouvernement a choisi de compenser les pertes encourues par les sociétés pétrolières, ce qui leur permettra de poursuivre leurs activités et de contribuer à la croissance économique du pays.

Selon le nouvel arrêté interministériel, les mécanismes de mobilisation des fonds seront mis en œuvre de manière transparente et équitable, assurant ainsi que les sociétés pétrolières reçoivent les compensations qu’elles méritent, tout en préservant l’intégrité financière de l’État.

En prenant cette mesure, le gouvernement envoie également un message fort aux investisseurs nationaux et internationaux, démontrant son engagement envers la stabilité du secteur énergétique et sa volonté de garantir un environnement propice aux affaires. Cette décision pourrait également ouvrir la voie à de nouvelles opportunités d’investissement dans le secteur pétrolier de la RDC, stimulant ainsi la croissance économique et le développement du pays.

Le Vice-Premier Ministre de l’Économie, Vital Kamerhe, a souligné l’importance de cette mesure en déclarant : « Nous sommes déterminés à soutenir nos partenaires du secteur pétrolier en cette période difficile. Ensemble, nous travaillerons à renforcer notre industrie énergétique et à bâtir un avenir prospère pour notre nation. »

La RDC franchit une étape cruciale en accordant un soutien financier essentiel aux sociétés pétrolières pour compenser leurs pertes et manques à gagner. Cette décision démontre la détermination du gouvernement à protéger l’industrie énergétique du pays, tout en favorisant un climat d’investissement favorable. En agissant ainsi, la RDC ouvre la voie à un avenir énergétique prometteur et prospère pour le pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...