AccueilA la UneTensions au Sénat...

Tensions au Sénat : Le ministre des Finances sous le feu des critiques

Kinshasa, le 18 octobre 2023 – La séance plénière d’aujourd’hui au Sénat a été marquée par des échanges houleux et des critiques acerbes à l’encontre du ministre des Finances, Nicolas Kazadi. Les sénateurs ont vivement reproché au ministre de négliger les besoins des populations sinistrées à travers le pays et de violer la loi budgétaire.

Ces critiques ont éclaté après l’exposé du ministre des Affaires sociales et humanitaires, Modeste Mutinga, qui répondait à une question orale avec débat posée par le sénateur Célestin Vunabandi concernant les déplacés de la guerre qui secoue la République démocratique du Congo depuis le début de l’année 2022.

Selon Modeste Mutinga, les besoins des populations déplacées sont criants, et un montant de 20 milliards de francs congolais, soit près de 8 millions de dollars américains, avait été estimé pour faire face à cette crise humanitaire. Cependant, le ministre des Finances n’a alloué que 5 milliards de francs congolais, soit moins de 4 millions de dollars, suscitant l’indignation des sénateurs.

Le sénateur Lady Yangotikala a exprimé sa frustration en ces termes : « Nous avons constaté que le ministre des Finances ne veut pas faciliter la tâche à ses collègues ministres, et même à celui qui s’occupe des affaires humanitaires pour pouvoir répondre aux besoins humanitaires exprimés à travers presque toute la République.« 

Un autre sénateur a souligné la gravité de la situation en déclarant : « On nous a toujours qualifiés d’autorité budgétaire ici. Si ceux qui sont censés exécuter ce budget violent la loi budgétaire, le Sénat doit en tirer les conséquences. Nous avons le cas d’un ministre du gouvernement qui refuse d’exécuter le budget. Tous les vendredis, le gouvernement évoque ces problèmes humanitaires, mais comment le gouvernement peut agir si certains ministres ne respectent pas les lois de la République ?« 

Interrogé sur une éventuelle interpellation du ministre Nicolas Kazadi, le sénateur Lady Yangotikala a répondu qu’il attendrait le passage du ministre lors de l’examen de la loi des Finances pour l’année 2024 afin de « régler tous les comptes« .

Dans le même ordre d’idées, le sénateur André Kimbuta a diffusé une vidéo montrant les populations de l’Est de la République à la recherche de bâches pour abriter leurs familles. Il a lancé une collecte de fonds pour une intervention d’urgence, débutant par un don de 500 dollars, suivi par le ministre Mutinga avec 1000 dollars, et d’autres sénateurs ont emboîté le pas.

Il est à rappeler que le gouvernement a enregistré plus de 2,6 millions de déplacés internes depuis la reprise de la rébellion du M23 en début d’année 2022.

Les tensions au Sénat reflètent les préoccupations croissantes concernant la gestion des crises humanitaires et budgétaires dans le pays, laissant planer des inquiétudes quant à la capacité du gouvernement à répondre efficacement aux besoins de la population.

Manassé Kitemoko Kosi, Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...