AccueilA la UneBanque africaine de...

Banque africaine de développement et AFC unissent leurs forces pour soutenir le développement du corridor de Lobito et de la nouvelle ligne ferroviaire Zambie-Lobito

Par Manassé Kitemoko Kosi

Bruxelles, Belgique – Aujourd’hui, lors du forum « Global Gateway » à Bruxelles, la Banque africaine de développement (BAD) et l’Africa Finance Corporation (AFC) se sont engagées aux côtés des États-Unis et de l’Union européenne à soutenir les projets de développement du corridor de Lobito et de la nouvelle ligne ferroviaire Zambie-Lobito. Cette collaboration a été officialisée par la signature d’un protocole d’accord impliquant sept parties clés.

Ce protocole d’accord témoigne de l’intention des signataires de travailler de concert dans divers secteurs afin de libérer le plein potentiel économique du corridor. Il s’appuie sur l’accord relatif à l’Agence de facilitation du transport de transit du corridor de Lobito, signé par les gouvernements de l’Angola, de la République démocratique du Congo et de la Zambie en janvier. De plus, il prend en compte l’investissement historique prévu pour le développement de la nouvelle ligne ferroviaire Zambie-Lobito, un projet clé.

La nouvelle ligne ferroviaire, qui relie le nord-ouest de la Zambie au Lobito Atlantic Railway et au port de Lobito, constitue la plus importante infrastructure de transport que les États-Unis ont contribué à développer sur le continent africain depuis une génération. Elle renforcera les échanges commerciaux et stimulera la croissance régionale, tout en faisant progresser la vision d’un chemin de fer connecté et à accès ouvert de l’océan Atlantique à l’océan Indien.

Cette initiative, illustrant le Partenariat pour l’investissement dans les infrastructures mondiales (PGI), tire parti des capitaux occidentaux et africains. Elle débloque les échanges commerciaux régionaux, favorise des investissements supplémentaires dans la connectivité numérique, les chaînes de valeur de l’agriculture, les chaînes d’approvisionnement en énergie verte, et l’électrification des centres de santé ruraux, entre autres domaines économiques cruciaux.

Lors de la cérémonie de signature, les États-Unis étaient représentés par Amos Hochstein, assistant adjoint du président pour l’énergie et l’investissement, tandis que l’Union européenne était représentée par Jutta Urpilainen, commissaire aux partenariats internationaux. L’Angola, la République démocratique du Congo et la Zambie étaient respectivement représentés par José de Lima Massano, ministre d’État chargé de la coordination économique, le Premier ministre Jean-Michel Lukonde, et le ministre des Finances et de la Planification nationale Situmbeko Musokotwane. De plus, la Banque africaine de développement était présente avec le vice-président Solomon Quaynor, et l’Africa Finance Corporation était représentée par Sanjeev Gupta, membre du conseil d’administration et responsable des services financiers.

L’initiative, inscrite dans le cadre du président Biden, est une avancée significative pour le PGI, qui vise à offrir une alternative crédible aux pays à revenu faible ou intermédiaire du monde entier pour répondre à leurs besoins en matière d’infrastructures. Le développement de ce projet majeur d’infrastructure de transport dans plusieurs pays, respectant les normes internationales les plus strictes en matière de travail, d’environnement et de qualité, est un élément central du corridor de développement économique phare du PGI.

Suite à la signature du protocole d’accord, l’AFC travaillera en collaboration avec les parties prenantes pour lancer les études de faisabilité et les préparatifs nécessaires à la réalisation de ce vaste projet d’infrastructure, une étape essentielle qui devrait être achevée d’ici la fin de l’année. Ce partenariat promet un avenir prometteur pour le développement du corridor de Lobito et de la nouvelle ligne ferroviaire Zambie-Lobito, tout en renforçant la coopération entre les nations et en stimulant la croissance économique régionale.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).