AccueilA la UneNouvelle Dynamique à...

Nouvelle Dynamique à la tête du P-DDRCS : Préparation des Groupes Armés à la Vie Civile

Par Manassé Kitemoko Kosi

KINSHASA, RDC – Dans une récente interview exclusive accordée à Radio Okapi, Serge Tshibangu, le Haut représentant du chef de l’État, a évoqué le récent changement de leadership au sein du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (P-DDRCS). Selon lui, ce changement apportera une nouvelle impulsion à la préparation des groupes armés à la vie civile, une étape cruciale dans le processus de stabilisation du pays.

Le 20 octobre dernier, le Président de la République a annoncé un remaniement au sein de la Coordination nationale du P-DDRCS, marquant ainsi une étape importante dans la poursuite des objectifs de démobilisation et de réintégration des combattants dans la vie civile. Jean-Bosco Bahala a été nommé coordonnateur du P-DDRCS, avec pour mission de superviser et de coordonner les efforts visant à préparer les anciens combattants à une transition pacifique vers la vie civile.

William Kapuku a été nommé coordonnateur national adjoint, chargé des questions techniques et opérationnelles, tandis que Sylvie Kayomo a été désignée coordonnatrice nationale adjointe chargée des questions administratives et financières. Ce nouveau trio de dirigeants apportera son expertise et sa détermination à la coordination du P-DDRCS.

La démobilisation et la réintégration des anciens combattants revêtent une importance capitale pour la stabilité et la paix en République démocratique du Congo. Le processus de Nairobi, un effort international soutenu par la communauté internationale, vise à atteindre cet objectif crucial. La nomination des nouveaux animateurs vise à renforcer et à accélérer la mise en œuvre de ce processus, offrant ainsi une lueur d’espoir pour un avenir plus stable dans la région.

Serge Tshibangu a souligné que le changement de leadership au sein du P-DDRCS est une décision stratégique prise par le chef de l’État pour donner une nouvelle impulsion à ce programme vital. Il a également exprimé sa confiance en la capacité du nouveau leadership à relever ce défi majeur de la transition des groupes armés vers la vie civile.

En fin de compte, l’objectif ultime de cette redynamisation est de préparer les anciens combattants à une vie civile productive, favorisant ainsi une plus grande stabilité et un avenir plus prometteur pour la République démocratique du Congo. Le processus de démobilisation et de réintégration reste un pilier essentiel de la consolidation de la paix dans le pays.

Manassé Kitemoko Kosi, Journaliste Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).