AccueilA la UneRenforcement de la...

Renforcement de la sécurité à Kwamouth : Douze miliciens Mobondo neutralisés à Masiambio

Des affrontements meurtriers

La localité de Masiambio, située à 125 km de Bandundu-Ville sur la RN 17, a été le théâtre d’affrontements meurtriers entre l’armée et une faction de miliciens Mobondo. Douze membres de cette milice ont perdu la vie au cours des combats acharnés qui ont duré de jeudi à vendredi, de 8 heures jusqu’aux environs de midi. La Croix-Rouge a procédé à l’inhumation de onze corps jeudi, suivie d’une autre sépulture ce vendredi.

Dispositif sécuritaire renforcé

Face à cette escalade de violence, les autorités ont pris des mesures immédiates pour renforcer le dispositif sécuritaire à Masiambio. Des hélicoptères de l’armée ont été déployés pour soutenir les forces loyalistes déjà présentes sur place, tant en effectifs qu’en logistique. Ces renforts visent à consolider la stabilité dans la région.

Victoire des FARDC

Les affrontements ont également entraîné la mort de deux membres des forces armées congolaises (FARDC). Cependant, ces pertes ont été compensées par la victoire remportée par l’armée qui a contrecarré la tentative de la milice de saboter le village de Masiambio, jusque-là préservé des hostilités.

Le député provincial élu de Kwamouth, David Bisaka, s’est exprimé sur la situation, saluant l’effort déployé par les FARDC. Il déclare : « Le calme est rétabli à Masiambio. Les FARDC ont abattu un travail de titan. L’effectif est renforcé et nous félicitons ce travail. La sécurité est vraiment renforcée. Nous avons apprécié la façon dont les FARDC sont en train de travailler. »

Retour des villageois et appel à la collaboration

Malgré le calme précaire qui règne actuellement à Masiambio, certains villageois, ayant tenté de fuir à pied vers Kinshasa, commencent à revenir. David Bisaka les appelle à collaborer avec les forces armées pour garantir une stabilité durable.

Ce regain d’insécurité a marqué la dernière semaine de l’année 2023, avec des affrontements signalés entre les villages Betanie et Tika Ngayi, ainsi qu’entre la ferme « Longue Histoire » et le village Mapanda.

Par Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).