Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilEn continuintoxLe Vatican et...

Le Vatican et le pape François, cibles des infox de la mouvance QAnon

La folle rumeur de l’arrestation du pape est repartie de plus belle cette semaine sur les réseaux sociaux, à la suite des déclarations du souverain pontife concernant la vaccination contre le Covid-19. Comme le président des États-Unis Joe Biden, le Vatican est la cible des infox véhiculées par la mouvance conspirationniste QAnon.
Ceux qui divulguent la nouvelle de l’arrestation du pape François se prévalent d’une « information qu’aucun grand média ne diffuse » ! Et pour cause… elle est fausse, entièrement inventée.
Le plus intéressant c’est le contexte dans lequel sort cette infox : le samedi 9 janvier 2021, le pape vient de s’exprimer sur les événements violents qui ont eu lieu aux États-Unis, appelant les autorités et le peuple américain au sens des responsabilités et au respect des valeurs démocratiques. On comprend que le pape François prend alors parti contre le mouvement qui a mené l’assaut au Capitole le mercredi 6 janvier.
Par ailleurs le même jour, le pape François annonce qu’il va se faire vacciner contre le Covid-19, et il encourage tout le monde à le faire, estimant que ceux qui s’y opposent, font preuve d’un « négationnisme suicidaire ».
Les deux déclarations sont sans rapport l’une avec l’autre, mais les conspirationnistes, eux, font le lien. Il se trouve que, parmi les protestataires ayant forcé l’entrée du Capitole, nombreux sont ceux qui défendent les théories du complot de QAnon, persuadés que Donald Trump est venu sauver l’Amérique des agissements d’une élite pédophile et corrompue, persuadés également que la pandémie est une invention de ces élites pour contrôler les populations à l’aide d’un vaccin qui permettrait d’introduire une puce électronique dans l’organisme ou autres moyens de coercition.

Pro-Trump et contre le pape

La première trace de la rumeur relevée sur les réseaux émane du site web canadien : le Conservative Beaver qui publie le premier un article à propos d’un black-out au Vatican, pendant lequel le Pape aurait été interpellé par la police italienne et inculpé dans la foulée de trafic d’enfants, de détention d’images pédopornographiques, de fraudes diverses et variées, au total 80 chefs d’inculpation seraient retenus contre lui.
La cellule de fact checking du journal USA Today rapporte un fait divers semblable ayant eu lieu aux Etats-Unis le 7 janvier, susceptible d’avoir inspiré les auteurs de l’infox, qui ont repris à peu de choses près la liste des motifs d’inculpation d’un certain Grady Paul Gaston poursuivi pour 75 motifs dont la détention de matériel pédopornographique, le trafic d’êtres humains notamment.
Ce site canadien est coutumier de la divulgation d’infox dénuées de toute crédibilité, qui tournent en boucle dans les cercles conspirationnistes, qui finissent par oublier l’affaire lorsque la réalité vient prouver l’inanité de leurs affirmations. Ce fut le cas pour Georges Soros et Barack Obama, dont les arrestations annoncées ne se sont jamais concrétisées.
Les faits ont de nouveau démenti la rumeur propagée par le site canadien, puisque dès dimanche on pouvait entendre le pape pour la prière de l’angélus, depuis la bibliothèque du palais apostolique.

La bulle conspirationniste ultra-conservatrice

L’infox a ensuite été reprise notamment par l’avocat américain Lin Wood, l’une des figures du mouvement pro-Trump, sur « Parler », plate-forme non censurée qu’affectionnait particulièrement l’ultra-droite, jusqu’à ce qu’elle soit mise hors service. Des vidéos circulent également sur twitter avec un plan fixe ne montrant pas grand-chose : une façade du Vatican, ou le Vatican plongé dans le noir. A partir de ça, les activistes de la mouvance QAnon se chargent de répandre la fausse nouvelle et surtout profitent de l’occasion pour gloser sur de fausses accusations de pédophilie etc, sur le même schéma que ce qu’ils reprochent au nouveau président Joe Biden. Les accusations sont sans fondement.
Voyant le pape vaquer à ses occupations, communiquer à propos des activités de la semaine sur son compte Twitter, photographié en compagnie d’un cardinal, certains ressortent la théorie du sosie. Comme il est difficile de réfuter des faits qui n’existent pas, l’infox finit par laisser des traces sur les réseaux.

Le pape François vacciné contre le Covid-19

Finalement ce jeudi 14 janvier, le Vatican annonce que le pape a pu se faire vacciner, comme il l’avait annoncé, toujours en liberté, n’en déplaisent aux ultras conservateurs aux origines de la rumeur.
Ce que l’on constate, en observant les comptes de ceux qui relayent ces fausses informations, c’est que la galaxie complotiste QAnon s’élargit au-delà de son périmètre d’origine. Le phénomène né aux États-Unis se propage dans les milieux obscurantistes en France comme ailleurs. On citera par exemple le site traditionaliste Pro fide catolica, dont l’animateur Laurent Glauzy, obsédé par le complot pédosataniste et la franc maçonnerie, reprend l’infox de l’arrestation du pape -une fois de plus- car il prétendait déjà que le pape était en prison il y a dix mois.
Ce sont des campagnes de désinformation un peu désespérées face aux prises de position d’un pape qui a choisi de se montrer favorable aux progrès de la science et de le faire savoir.
Rfi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.