De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilEn continuCeniÉlections 2023 :...

Élections 2023 : « Désormais les membres de la CENI seront poursuivis par la justice en cas de fraude électorale » (Jean-Jacques Mamba)

Faisant partie du groupe des députés dénommé “G13”, Jean-Jacques Mamba évoque l’une des innovations de la loi électorale proposée à l’Assemblée nationale, selon laquelle les délits commis par les membres de la CENI dans les bureaux de vote seront condamnables et les auteurs seront poursuivis par la justice, chose qui n’existait pas dans les anciennes versions de la loi électorale.

« Les membres du bureau de la CENI, dans les anciennes lois, ne sont pas pénalement responsables du dysfonctionnement ou des omissions ou fraudes constatées lorsque le scrutin se déroule. Maintenant, nous avons proposé que le président du bureau de la CENI, les membres du bureau de la CENI et tout autre agent soit pénalement responsable de tout manquement, omission ou fraude constatée lors du déroulement du scrutin », a-t-il expliqué dans une interview avec Media Congo Press (MCP).

Pour cet élu de la Lukunga, la nouvelle loi électorale proposée par le G13 permet de responsabiliser pénalement les membres de la CENI, décision qu’il juge cruciale au regard des conflits post électoraux qui surgissent à chaque cycle électoral.

« Il faudrait accentuer la responsabilité parce qu’en réalité, comme vous le savez, à chaque cycle électoral, nous déplorons des morts, un sujet qui est majeur dans notre société. Dans un contexte assez tendu comme le nôtre, il faudrait empêcher au maximum qu’il y ait manipulation des résultats. Pour ce faire, en dehors de la transparence, il faudrait que les responsabilités soient établies et que s’en suivent des sanctions », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila, Lamuka de Martin Fayulu et d’autres franges de l’opposition ont jugé “non consensuelle” cette démarche visant à adopter cette nouvelle loi électorale. Ce vendredi 06 mai, une marche a été organisée à cet effet pour dire non à l’adoption de cette loi.

Hénoc Mpongo
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.