AccueilA la UneViolation des droits...

Violation des droits de la défense : Les avocats du chauffeur et du garde du corps de Chérubin Okende révoltés Violation des droits de la défense :

Ce lundi 31 juillet, les avocats Me Jules Bongombe, Bertin Ntumba et Timothée Mukeng, en charge de la défense du commissaire Nico Kabunda Ntambi et de Papy Ngaka, respectivement garde du corps et chauffeur du député national Chérubin Okende, ont vivement dénoncé la violation des droits de la défense de leurs clients.

Dans une correspondance adressée au procureur général près la Cour de cassation, en date du vendredi 28 juillet, les avocats ont exprimé leur profonde inquiétude quant à l’impossibilité d’entrer en contact avec leurs clients jusqu’à ce jour. Cette situation préoccupante persiste, et ils rappellent que ce droit fondamental est pourtant garanti par la constitution.

« Nous dénonçons la violation flagrante des droits de la défense. Nous ne sommes toujours pas en contact avec nos clients. Personne ne peut violer ce droit qui est garanti par notre constitution. La personne arrêtée doit être assistée. Ça nous inquiète. On ne sait pas si nos clients sont en bonne santé, s’ils sont bien nourris ou logés. On s’interroge sur la crédibilité des PV d’audition », a déclaré Me Jules Bongombe.

Cela fait plusieurs jours que les avocats des prévenus avaient soulevé ce problème, dès le 21 juillet, dans une correspondance adressée au procureur général près la Cour de cassation. Depuis le vendredi 14 juillet, toutes leurs demandes pour obtenir un accès à leurs clients ont été systématiquement rejetées par la commission mise en place de l’instruction préparatoire au commissariat provincial de la police nationale de Kinshasa.

Outre cette situation, la famille et les avocats du défunt député national Chérubin Okende ont été convoqués à une séance de travail avec le procureur, également prévue ce lundi 31 juillet, afin de discuter des préalables en vue de procéder à une autopsie.

Rappelons que Chérubin Okende, ancien ministre des Transports et Voies de communication, et collaborateur de Moise Katumbi, a été retrouvé mort le 13 juillet au matin dans son véhicule sur l’avenue Poids Lourds à Kinshasa. Son corps présentait de multiples impacts de balles.

Cette affaire suscite de nombreuses interrogations et la situation actuelle des avocats privés de tout contact avec leurs clients soulève de sérieuses préoccupations quant au respect des droits fondamentaux en matière de justice. Les autorités compétentes devront faire la lumière sur ces accusations de violation des droits de la défense et garantir un procès équitable pour tous les prévenus impliqués.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...