AccueilA la UneRDC : Appel...

RDC : Appel du Gouvernement congolais à l’ONU pour accélérer la transition de la MONUSCO en 2023

Dans une démarche résolue en faveur du désengagement progressif des forces onusiennes en République Démocratique du Congo (RDC), le Ministre des Affaires Étrangères de la RDC, Christophe Lutundula, a adressé une requête au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette requête vise à accélérer la mise en œuvre du plan de transition révisé de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) en vue de son retrait complet d’ici la fin de l’année en cours, soit 2023.

Lors d’une séance majeure au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, Christophe Lutundula a appelé à une action immédiate de la part des institutions onusiennes, demandant expressément au Conseil de Sécurité d’instruire le Secrétariat Général de l’ONU ainsi que toutes les entités du système onusien impliquées dans cette transition à signer et à mettre en œuvre le plan révisé de la MONUSCO. Il a souligné l’importance de ne pas retarder cette étape cruciale pour la stabilité et le développement de la RDC.

La transition de la MONUSCO revêt une importance capitale pour la RDC. Après plus de deux décennies de présence de cette mission, le pays est parvenu à des avancées significatives sur le plan de la sécurité et de la gouvernance. Le gouvernement congolais est déterminé à prendre en main la responsabilité de sa propre sécurité et de la stabilité de la nation.

Le plan de transition révisé de la MONUSCO a été élaboré en concertation avec les autorités congolaises et la société civile afin de garantir une transition en douceur. Il prévoit notamment le retrait progressif des troupes onusiennes, le renforcement des capacités des forces de sécurité congolaises et le soutien continu de la communauté internationale pour consolider les progrès accomplis.

L’appel du Gouvernement congolais à l’ONU intervient dans un contexte où la situation sécuritaire en RDC reste complexe, avec la persistance de groupes armés et des défis humanitaires importants. La transition de la MONUSCO doit être gérée avec précaution pour éviter tout vide sécuritaire.

La RDC compte sur le soutien de la communauté internationale pour accompagner cette transition vers une stabilité durable. Le Conseil de Sécurité de l’ONU examine actuellement la demande du Gouvernement congolais et devrait prendre des mesures appropriées pour accélérer le processus de transition de la MONUSCO conformément aux normes internationales.

En conclusion, la demande du Gouvernement congolais envers l’ONU reflète la détermination du pays à assumer pleinement ses responsabilités en matière de sécurité et de développement. La transition de la MONUSCO représente un jalon important dans l’histoire de la RDC, marquant une nouvelle ère de souveraineté et d’autonomie dans la gestion de ses affaires intérieures.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...