AccueilA la UneJeux de la...

Jeux de la Francophonie : Isidore Kwandja en suspens, les fonds gouvernementaux essentiels pour rémunérer médias et volontaires se font attendre

La question cruciale de la rémunération des acteurs clés des 9èmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa persiste dans l’attente des fonds gouvernementaux. Isidore Kwandja Ngembo, Directeur national des Jeux de la Francophonie, a exprimé ses préoccupations dans une tribune percutante publiée récemment, cherchant à apaiser l’impatience grandissante parmi les volontaires et les médias qui ont joué un rôle essentiel lors de l’événement.

Dans son exposé, Isidore Kwandja Ngembo a tenu à rendre hommage à la dévotion extraordinaire des nombreux bénévoles qui ont largement contribué au succès éclatant, spectaculaire et mémorable des IXes Jeux de la Francophonie. Cette réussite incontestable a rehaussé la réputation de la République sur la scène internationale.

« À tous les volontaires qui ont fait preuve d’un dévouement extraordinaire et ont joué un rôle majeur dans le succès inouï des Jeux de la Francophonie, une réussite qui a propulsé notre nation au-devant de la scène internationale, nous exprimons notre gratitude pour l’immense et extraordinaire travail que vous avez accompli pour honorer notre pays« , a-t-il écrit.

Cependant, la rémunération promise par le Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF) tarde à se matérialiser, en attendant que le gouvernement mette à disposition les fonds nécessaires, qui ont été alloués à cette fin. Isidore Kwandja Ngembo souligne que leur attente persiste, tout en rappelant l’importance de reconnaître le travail des volontaires qui ont fait briller l’événement.

Le Directeur national des Jeux de la Francophonie souligne également que cette situation préoccupante concerne également les différents médias congolais qui ont conclu des partenariats avec le CNJF pour couvrir et promouvoir les Jeux de la Francophonie avant, pendant et après leur déroulement. Ces médias, qui ont joué un rôle crucial dans la diffusion de l’événement, attendent également leur rétribution.

En conclusion, l’attente des fonds gouvernementaux nécessaires pour rémunérer les bénévoles et les médias reste un enjeu essentiel post-9ème Jeux de la Francophonie à Kinshasa. Cette situation souligne l’importance de respecter les engagements pris envers ceux qui ont contribué à la réussite remarquable de cet événement de portée internationale. Le gouvernement de la République se trouve maintenant sous les projecteurs, attendu au tournant pour débloquer les fonds promis et ainsi honorer ces engagements cruciaux.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...