AccueilA la UneRDC : En...

RDC : En quête de 6,6 Milliards USD pour révolutionner l’agriculture congolaise

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) affiche son ambition d’atteindre les sommets de la transformation agricole avec une quête audacieuse de 6,6 milliards de dollars américains. Cette initiative colossale s’inscrit dans le cadre d’une stratégie décennale visant à révolutionner le secteur agricole congolais.

En collaboration avec des institutions financières de renom telles que la Banque mondiale (SFI) et la Banque africaine de développement (BAD), les ministères de l’Agriculture et des Finances de la RDC ont orchestré le prestigieux événement « DRC Agri Business » à Kinshasa, du mercredi 4 au jeudi 5 octobre 2023. L’objectif de ce forum de haut niveau est de mobiliser les financements nécessaires pour stimuler le secteur agricole.

Les travaux de cette réunion d’importance ont été inaugurés par le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, qui a souligné son alignement avec la vision du chef de l’État, Félix Tshisekedi, visant à faire triompher la terre sur le sous-sol. Dans cette perspective, il a insisté sur la nécessité cruciale d’améliorer le climat d’investissement en développant des solutions de financement et en mettant en place des infrastructures essentielles, tout en tenant compte des enjeux environnementaux.

Le Premier ministre a déclaré avec conviction : « La convocation de ce forum est d’une pertinence exceptionnelle. Il rassemble les acteurs publics et privés autour d’une cause centrale de notre politique. J’espère que des discussions de haut niveau sur divers aspects liés à la prépondérance de la terre sur le sous-sol auront lieu. C’est une occasion opportune pour discuter du rôle du secteur public dans la nécessaire réforme pour stimuler les investissements, ainsi que celui de nos partenaires financiers, dont l’expertise est précieuse pour le succès de ces stratégies. »

Il a également ajouté : « Dans ce contexte, je vous encourage tous à reconnaître que ce forum représente une opportunité sans précédent, invitant les acteurs des secteurs public et privé à identifier les axes de collaboration, concrétisant ainsi des projets agricoles et de développement mutuellement bénéfiques, qui profiteront tant à la RDC qu’au reste du monde. »

Lors de la cérémonie inaugurale, le Ministre de l’Agriculture, José Mpanda, a mis en exergue l’objectif principal de ces assises : transformer le potentiel agricole de la RDC en une richesse réelle, plaçant ainsi le pays au rang de puissance agricole incontestée, tout en garantissant la souveraineté alimentaire de la population congolaise.

Il a déclaré avec optimisme : « Je me réjouis de la dimension multipartite de ce forum, qui illustre la nécessité d’une cohésion entre les différents acteurs du secteur agricole pour la mise en œuvre réussie de notre stratégie de développement de toutes les filières de notre pays. Je garde espoir quant à notre capacité à réveiller l’immense potentiel agricole de notre nation et à le convertir en richesse. Ensemble, nous relèverons le défi de faire de la RDC une puissance agricole, un enjeu de la plus haute importance pour garantir la souveraineté alimentaire de notre pays. »

Lors de son intervention, le ministre congolais des finances, Nicolas Kazadi, a mis en lumière, à l’aide de données chiffrées, le faible apport du secteur agricole, soit seulement 0,3 %, à la croissance économique de la République démocratique du Congo au cours de la dernière année.

Pour remédier à cette situation, Nicolas Kazadi estime impératif d’établir une chaîne de valeur solide pour le secteur agricole, afin que l’agriculture ne soit plus une simple activité de subsistance, dominée par le secteur informel, mais qu’elle se transforme en une agriculture commerciale et productive grâce à la diversification de la base sociale.

Ces assises ont rassemblé plusieurs personnalités politiques de la République démocratique du Congo, notamment les présidents des deux chambres du parlement, les membres du gouvernement, les députés, les sénateurs et les acteurs économiques.

Mitterrand MASAMUNA

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.