AccueilA la UneRDC : Les...

RDC : Les Wazalendo et la Défense de la Patrie – Déclaration du Ministre de la Communication

Kinshasa, 14 octobre 2023_ – Le concept des Wazalendo, regroupant nos compatriotes engagés dans la défense de notre patrie, suscite une attention internationale croissante. Au cœur de cette problématique, l’opinion publique se trouve confrontée à des accusations de manipulation émanant du Rwanda, affirmant que des massacres sont perpétrés à l’encontre de la communauté Tutsi en République Démocratique du Congo.

Le gouvernement congolais, par la voix de Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a récemment exposé sa position claire sur cette question délicate. **Aucune forme de violence à l’encontre de nos diverses communautés n’est tolérée**, insiste-t-il.

Il est important de souligner que toutes les communautés congolaises sont touchées de manière égale par les défis actuels, et la campagne de manipulation orchestrée vise principalement à désorienter l’opinion internationale, principalement après les revers subis par nos compatriotes engagés dans la défense de notre territoire.

Le Ministre Muyaya souligne avec fermeté que malgré les tensions et les enjeux régionaux, cela ne doit en aucun cas justifier des actes de violence contre la force régionale. Le gouvernement s’engage à maintenir une approche de dialogue et de résolution pacifique.

Cette déclaration met en lumière l’importance de la communication transparente dans un contexte complexe, et rappelle aux acteurs internationaux la nécessité de traiter ces questions avec précaution et pondération.

> « Concernant la problématique des Wazalendo, il s’agit d’un concept englobant nos patriotes qui se battent pour la défense de notre patrie. La manipulation rwandaise habituelle essaie de convaincre l’opinion internationale qu’il y a des massacres commis contre la communauté Tutsi. Le gouvernement a une position claire à ce sujet : aucune forme de violence contre aucune de nos communautés n’est tolérée. Toutes les communautés congolaises sont touchées de la même manière, et cette campagne de manipulation vise principalement à désorienter l’opinion après les revers subis par nos compatriotes qui se battent pour défendre notre territoire. Cela ne doit en aucun cas justifier des actes de violence contre la force régionale, » a déclaré Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Cette déclaration met en lumière l’importance de la communication transparente dans un contexte complexe, et rappelle aux acteurs internationaux la nécessité de traiter ces questions avec précaution et pondération.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).