AccueilA la UneRéforme des transports...

Réforme des transports fluviaux en RDC : Une nouvelle vision pour la sécurité et le développement

Par Bisonews.cd

Lors de la 115e réunion ordinaire du conseil des ministres qui s’est tenue vendredi 13 octobre, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a appelé le gouvernement à exploiter le potentiel du fleuve Congo et des rivières environnantes pour rehausser le réseau de routes nationales et stimuler le développement économique du pays.

La nécessité d’améliorer la sécurité des transports fluviaux est devenue une priorité, étant donné les tragédies fréquentes résultant de naufrages d’embarcations surchargées, du balisage inadéquat des voies navigables, de la navigation nocturne et du non-respect de la réglementation en matière de transport fluvial.

Vers un Plan d’Action Concret

Afin de répondre à ces préoccupations cruciales, le président Tshisekedi a confié à trois membres du gouvernement la tâche d’élaborer un plan d’actions. Les responsables désignés sont Peter Kazadi, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Jean-Pierre Bemba, Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, ainsi que Marc Ekila, Ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement.

Ce plan ambitieux vise à réaliser plusieurs objectifs essentiels, notamment l’identification de tous les transporteurs et propriétaires d’unités de navigation, ainsi que l’immatriculation de ces unités pour un suivi de leur état de navigabilité. Il imposera également à toute personne ou entreprise impliquée dans le transport public de voyageurs par voie fluviale ou lacustre de souscrire une assurance responsabilité civile pour garantir la sécurité des passagers transportés à titre onéreux.

Modernisation et Renforcement de la Sécurité

Le gouvernement envisage de lutter contre les embarcations de fortune en acquérant des moyens de navigation modernes pour le transport de personnes et de biens, tout en renforçant les activités de la police maritime et fluviale. La Force Navale des Forces Armées de la République Démocratique du Congo sera également renforcée en personnel, en matériel, en équipement et en systèmes de surveillance pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur le réseau fluvial.

Enfin, les différents services de l’État concernés par la navigation fluviale seront dotés d’outils modernes pour garantir le respect des normes de sécurité et réagir efficacement en cas de sinistre sur les voies navigables du réseau fluvial et lacustre du pays.

Une Vision Prometteuse pour l’Avenir

Ce plan, loin d’être anecdotique, représente une étape significative vers l’exploitation pleine et entière du potentiel économique du fleuve Congo et des rivières en tant que vecteurs de développement pour la République démocratique du Congo. Les ministres désignés auront la lourde responsabilité de veiller à sa mise en œuvre pour le bien-être de la nation.

Pourtant, il est essentiel de noter que cette annonce intervient le même jour qu’un nouveau drame fluvial. La baleinière en bois nommée « MAPAMBOLI » a chaviré sur le fleuve Congo, à Mbandaka (Equateur), faisant au moins 30 victimes confirmées tandis que 167 passagers sont portés disparus, selon le bilan provisoire communiqué par le ministre provincial de la santé, action humanitaire, Didier MBULA. L’évènement s’est produit lors d’une manœuvre au port fluvial de BANKITA, dans le cœur de Mbandaka, vendredi vers 21 heures. La baleinière, qui transportait plus de 300 passagers, ainsi que des marchandises telles que des sacs de ciment, des barres de fer et des milliers de litres de carburant, aurait sombré en raison du non-respect des mesures de navigation, notamment la surcharge et la navigation nocturne.

Cette tragédie renforce davantage l’importance cruciale de la réforme proposée. Le renforcement des mesures de sécurité dans les transports fluviaux est plus que jamais nécessaire pour éviter de tels drames à l’avenir. Le plan d’action du gouvernement est un pas dans la bonne direction, offrant l’espoir d’un avenir plus sûr et prospère pour la République démocratique du Congo.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).