Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UnePlan d'urgence de...

Plan d’urgence de 23 millions de dollars approuvé pour faire face aux inondations en Équateur

Un plan d’urgence d’une valeur de 23 millions de dollars a été validé à Mbandaka, dans la province de l’Équateur, afin de faire face aux conséquences dévastatrices des inondations qui ont frappé la région. La décision a été prise au cours d’une réunion d’urgence rassemblant divers intervenants multisectoriels.

Un plan en trois phases

Le plan, dévoilé au public lors de cette réunion cruciale, s’étend sur une période de trois mois, avec une allocation budgétaire d’environ 23 millions de dollars américains. Christian BOLONDO, responsable des services techniques de la riposte à la Croix-Rouge Équateur, a partagé les détails de ce plan ambitieux.

« Ce document exhaustif de 30 pages décrit minutieusement les activités d’assistance destinées à soulager les milliers de sinistrés affectés par les inondations. Nous sommes confrontés à une situation d’urgence qui nécessite une réponse rapide et coordonnée », a déclaré M. BOLONDO.

Appel au soutien technique et financier

Actuellement, le gouvernement provincial et la coordination provinciale sollicitent un soutien technique et financier, à la fois du gouvernement central et des bailleurs de fonds. L’objectif principal est de mettre en œuvre des actions concrètes sur le terrain, couvrant des secteurs essentiels tels que la santé, l’assainissement, la nutrition, la communication et l’éducation, comme l’a souligné Christian BOLONDO, qui supervise cette riposte humanitaire.

« Nous devons agir rapidement pour prévenir la propagation de maladies d’origine hydrique parmi les sinistrés. En particulier, les enfants de moins de 5 ans sont vulnérables à la malnutrition, et nous devons prendre des mesures pour protéger cette population particulièrement fragile », a ajouté M. BOLONDO.

Rappel des dommages

Les inondations, causées par le débordement des eaux du fleuve Congo, ont déjà causé d’importants dégâts dans plusieurs villages de la province de l’Équateur. Le niveau actuel du fleuve à Mbandaka est comparable à celui enregistré en 2017.

Manassé Kitemoko Kosi, Journaliste chez Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.