AccueilA la UneLe Conseil d’État...

Le Conseil d’État se déclare incompétent face aux requêtes de 82 candidats invalidés aux Législatives

La tension persiste autour de la destitution de 82 candidats aux élections législatives, dont les suffrages ont été révoqués par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), invoquant des motifs tels que la fraude électorale, la corruption, la violence, et la détention illégale des dispositifs électroniques de vote.

À la suite d’une audience à huis clos tenue le vendredi 12 janvier 2023, le Conseil d’État a surpris en se déclarant incompétent pour examiner les requêtes contestant la décision de la Ceni.

Maître Aimé Tshibangu, avocat représentant 17 des candidats affectés par cette décision, a réagi en exprimant sa déception : « Nous étions convaincus que le Conseil d’État allait examiner attentivement la cause et rendre une décision favorable. Cependant, il s’est déclaré incompétent. Nous acceptons cette décision et chercherons d’autres voies judiciaires ou une nouvelle procédure pour faire valoir nos droits », a-t-il déclaré à Media Congo Press le même jour.

Parmi les 82 candidats disqualifiés par la Ceni, on dénombre trois ministres en exercice, quatre gouverneurs de province, des professeurs d’université, des mandataires publics, ainsi que de nombreux députés et sénateurs de la législature sortante.

Trois gouverneurs de province, y compris celui de la ville de Kinshasa, ont déjà été déférés devant la justice. Le procureur général a également l’intention de saisir le Premier ministre, l’Assemblée nationale, et le Sénat au sujet de trois membres du gouvernement et de parlementaires, selon des sources de son cabinet.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.