Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

vendredi, octobre 15, 2021
57,269
Personnes infectées
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
5,250
Personnes en soins
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
50,930
Personnes guéries
Updated on October 14, 2021 6:51 pm
1,089
Personnes mortes
Updated on October 14, 2021 6:51 pm

Empoisonné, Matata Ponyo réconforté par Salomon Idi Kalonda et Olivier Kamitatu

Empoisonné comme il l’a annoncé mardi aux premières heures sur Twitter, Matata Ponyo a enregistré plusieurs messages de compassion.

Bras de droit de Moïse Katumbi, Salomon Idi Kalonda Della a exprimé son soutien à l’ex-PM. « Courage au Premier ministre Matata Ponyo », a-t-il dit sur Twitter, avant de renchérir que dans cette difficile épreuve, « nos prières vont vers lui ». Un message qui va mettre du baume au cœur de l’ancien chef du gouvernement.

Indigné, Salomon Idi Kalonda Della pose deux questions ? « A qui profite le crime ? Et qui est le prochain sur la liste ? La classe politique congolaise vit à l’heure des empoisonnements. La situation inquiète. Un autre poids lourd de Ensemble de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu a dénoncé le nouveau mode opératoire pour taire les voix de la contradiction.

L’ancien Premier ministre a annoncé les résultats d’un test médical qui certifierait son empoisonnement. « A tous les Congolais et citoyens du monde. C’est bien dommage pour ce qui nous est arrivé. Les résultats préliminaires du test indiquent que nous avons été empoisonné. Union de prières et merci pour tout votre soutien », a-t-il écrit sur Twitter. Dans la journée, le senateur élu du Maniema a sollicité, via ses avocats, son évacuation à l’étranger pour suivre des soins appropriés.

A LIRE  RDC : Pas de pertes en vies humaines dans l'incendie de l'entrepôt de l'UNICEF à Kinshasa
A LIRE  RDC : Pas de pertes en vies humaines dans l'incendie de l'entrepôt de l'UNICEF à Kinshasa

M. Matata Ponyo est poursuivi par la justice de pour avoir, d’après les chefs d’accusation, « payé plus de 110 millions de dollars à des créanciers fictifs, victimes de la zaïrianisation des entreprises étrangères » lorsqu’il était au gouvernement. Il avait placé en résidence surveillée. Mais le 14 juillet 2021, le parquet de la Cour constitutionnelle a renversé cette décision prise la veille. Conséquence, Augustin Matata Ponyo pourra se présenter devant la justice en homme libre.

Les avocats de l’ex-PM étaient lundi 19 juillet au cabinet du procureur général près la Cour constitutionnelle, afin de répondre à une convocation adressée à leur client.

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.