AccueilEn continuJusticeDossier 100 jours...

Dossier 100 jours :  » je ne sais pas que Sammih Jammal avait donné une parcelle à ma fille  » ( Vital Kamerhe)

Interrogé sur plusieurs charges qui sont retenues contre lui dans l’affaire du programme de 100 jours d’urgence du chef de l’Etat dont il est accusé de détournement de fonds publics alloués à ces travaux, Vital Kamerhe dit ne pas savoir que Sammih Jammal aurait donné une parcelle à Soraya.
Soraya a été appelé à témoigner sur l’achat d’une concession lui offerte par Sammih Jammal qui mesure 70,00 mètres x 100,00 mètres, qui serait située au quartier Basoko, dans la commune de Ngaliema.
« J’ai découvert que ma fille était impliquée sur les réseaux sociaux. Je suis allé directement voir le chef de l’Etat qui m’a fait remarquer que le nom de ma fille était même mal écrit », dit Kamerhe, avant d’ajouter que Sammih Jammal aurait donné une parcelle « à sa fille sans la consulter ».
Vital Kamerhe dit qu’il n’était pas en outre au courant de la relation entre Daniel Shangalume Nkingi, alias Massaro, alors son cousin et Sammih Jammal.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : la construction de l’échangeur routier de Kolwezi, Félix Tshisekedi émerveillé par le travail de titan réalisé par le groupe EGMF

Grâce au boom actuel, Kolwezi, chef-lieu de la richissime province du Lualaba et coffre-fort des matières premières de la République Démocratique du Congo (RDC) veut ressembler petit à petit aux autres villes minières du monde à l'instar d'Accra au...

RDC : Muzito victime de sa proposition sur la construction d’un mur de séparation entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis...

RDC : Adolphe Muzito victime de sa proposition sur la construction d'un mur de séparation entre l'Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis du Congo  Pourquoi les impérialistes s'acharnent contre la proposition d'Adolphe MUZITO pour la  construction d'un...

Dossier Salomon Kalonda:  » Tshisekedi doit veiller que la justice ne soit pas utilisée pour régler des comptes aux adversaires politiques » (déclaration)

Le président de la République, Félix Tshisekedi doit veiller à ce que la justice ne soit pas utilisée comme une arme pour anéantir ses adversaires politiques.  C'est ce qu'a fait savoir  Me Jean-Claude Katende et Me Timothée Mbuya, respectivement, président...