Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneRDC: « seuls 29...

RDC: « seuls 29 % des Congolais interrogés affirment avoir une bonne opinion du président Tshisekedi » (sondage GEC/Ebuteli/BERCI)RDC: « seuls 29 % des Congolais interrogés affirment avoir une bonne opinion du président Tshisekedi » (sondage GEC/Ebuteli/BERCI)

Seuls 29 % des Congolais interrogés en décembre 2021 affirment avoir une bonne opinion du président Tshisekedi, selon les résultats du sondage réalisé en décembre 2021 par le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) et Ebuteli, son partenaire de recherche en RDC, avec le Bureau d’études, de recherche et de consulting international (Berci). Cette étude interroge essentiellement les trois ans de pouvoir de Tshisekedi.

Ce score est très en deçà des 54 % enregistrés en mars 2021 et des 58 % de février 2021, fait remarquer GEC.

De son côté, près d’un an après son investiture, le gouvernement de Jean-Michel Sama Lukonde a perdu, de son côté, 20 % d’opinions favorables.

Aussi, entre mars et décembre 2021, les opinions favorables sur Moise Katumbi sont passées de 59 à 43 %. Il paierait, explique les enquêteurs, sa position pas si claire au sein de l’Union sacrée.

Sur la même période, Martin Fayulu, lui, est tombé de 43,92 à 34,28 %. 

« L’absence de clarté sur son rapprochement, ou non, avec la famille politique de l’ancien président Joseph Kabila ne serait pas étrangère à cette chute », note le rapport. 

Quant à Jean-Pierre Bemba, la cote de confiance s’établit désormais à 39,68 % contre 45 en mars 2021. « Le leader du Mouvement de libération du Congo (MLC) affiche au jourd’hui clairement son alliance avec Tshisekedi, malgré quelques remous », explique le document.

Du côté des organisations de la société civile, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et le Comité laïc de coordination (CLC) ont connu une remontée d’approbation : de 43,92 à 52,16 % pour la première structure et de 43,73 à 55,65 % pour la seconde, entre septembre et décembre 2021.

Actualite.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.