En direct : Emmanuel Macron (27,6 %) et Marine Le Pen (23,0 %) qualifiés pour le second tour

Au terme d’une campagne atone et largement éclipsée par la guerre en Ukraine, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le second tour, selon l’estimation Ipsos-Sopra Steria pour France 24. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position avec 22,2 % des suffrages.PUBLICITÉ

election
  • Emmanuel Macron (27,6 %) et Marine Le Pen (23,0 %) se sont qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle, selon l’estimation Ipsos-Sopra Steria pour France 24.
  • Les autres candidats arrivent dans l’ordre suivant : Jean-Luc Mélenchon (22,2 %), Éric Zemmour (7,2 %), Valérie Pécresse (4,8 %), Yannick Jadot (4,7 %), Jean Lassalle (3,1 %), Fabien Roussel (2,3 %), Nicolas Dupont-Aignan (2,1 %), Anne Hidalgo (1,7 %), Philippe Poutou (0,7 %), Nathalie Arthaud (0,6 %).
  • Le taux d’abstention du premier tour est estimé à 26,0 % selon Ipsos-Sopra Steria pour France 24 (contre 22,2 % en 2017 et 28,4 % en 2002).

La CFDT, premier syndicat de France, a appelé dimanche soir dans un communiqué à « battre la candidate du Rassemblement national en votant pour Emmanuel Macron » au second tour de la présidentielle, le 24 avril. »Cet appel ne vaut ni approbation du bilan du président sortant ni adhésion à son programme », a ajouté la confédération.

france24

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : nouveaux affrontements entre les FARDC et le M23 à Rutshuru

Ce dimanche, le territoire de Rutshuru a de nouveau été le théâtre de violents combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23

Kwamouth : attaque armée sur la rivière Kasaï, un bandit recherché s’empare d’une embarcation

Une nouvelle attaque armée a eu lieu jeudi sur la rivière Kasaï, près du village Mpwaka. Un bandit bien connu sous le nom de "Ferre"

Assemblée nationale : un nouveau chapitre politique s’ouvre

Après l'installation du bureau définitif de l'Assemblée nationale, la sortie de la nouvelle équipe gouvernementale semble imminente. Deux mois après la nomination de la Première ministre Judith Suminwa