AccueilA la UneProcès de Jean-Marc...

Procès de Jean-Marc Kabund : Un report pour débattre des 12 chefs d’accusation

La Cour de cassation, siégeant en audience foraine en matière répressive ce lundi 07 août 2023, a décidé de reporter le procès de l’affaire concernant Jean-Marc Kabund a Kabund, député national, au 14 août prochain, marquant ainsi le début des plaidoiries.

L’instruction approfondie de cette affaire a permis d’analyser les 12 chefs d’accusation qui pèsent sur l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Devant la Cour, Jean-Marc Kabund, ancien président intérimaire de l’UDPS, accompagné de ses avocats, a vivement réfuté toutes les accusations émises par le ministère public.

Il a tenu à souligner que les déclarations faites lors de sa conférence de presse du 18 juillet 2022 s’inscrivaient dans un contexte politique, visant à annoncer la création de son propre parti politique ainsi que sa candidature à la magistrature suprême.

Il est à noter que ce procès a repris son cours après la décision de la Cour constitutionnelle, en date du 27 avril dernier, de rejeter l’irrecevabilité de la requête déposée par la défense concernant l’inconstitutionnalité des poursuites.

A lire aussi : Exclusion politique et détention prolongée : Jean-Marc Kabund, un ‘otage’ du pouvoir ?

Rappelons que les chefs d’accusation qui pèsent sur Jean-Marc Kabund comprennent des accusations d’outrage envers le chef de l’État, le gouvernement, le parlement et de propagation de fausses informations.

Cette affaire suscite un vif intérêt de la part de l’opinion publique, étant donné le statut politique éminent de l’accusé et les enjeux liés à l’exercice de la liberté d’expression dans le pays.

Le procès, prévu pour le 14 août, s’annonce ainsi comme un moment clé pour la justice congolaise, où les plaidoiries des avocats de la défense seront attendues de pied ferme pour tenter de démontrer l’innocence de Jean-Marc Kabund face aux accusations qui pèsent sur lui. Les médias en ligne suivront de près ce procès qui promet de révéler de nouveaux éléments sur cette affaire aux ramifications politiques sensibles.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...