AccueilA la UneRefus d'internement pour...

Refus d’internement pour des soins adéquats : Situation critique de Salomon Kalonda

Au cœur d’une controverse croissante, Salomon Kalonda, incarcéré, se voit refuser l’accès à des soins médicaux appropriés en dépit de conclusions médicales unanimes. Les résultats d’examens minutieusement menés en présence de médecins éminents de la prison militaire de Ndolo, de l’ex-Demiap ainsi que d’un médecin légiste, mettent en lumière un état de santé préoccupant nécessitant une prise en charge urgente.

La détresse de Salomon Kalonda, plongé dans un marasme médical, soulève des questions cruciales quant à la garantie des droits fondamentaux des détenus en République Démocratique du Congo. Malgré les preuves médicales accablantes, les autorités persistent à refuser son internement pour des soins adéquats, suscitant l’indignation tant au niveau national qu’international.

Les médecins de divers horizons, réunis pour évaluer la condition de Kalonda, ont convergé vers une conclusion univoque : sa santé est dans un état alarmant qui exige une attention médicale spécialisée. Son sort repose désormais sur la décision des autorités carcérales et judiciaires, qui se retrouvent sous le feu des projecteurs pour leur apparente négligence face à cette situation pressante.

Pourtant, au-delà de l’aspect médical, l’affaire de Salomon Kalonda met en lumière les dysfonctionnements systémiques du système carcéral congolais. Les militants des droits de l’homme soulignent que son cas n’est pas isolé, pointant du doigt une série de violations des droits des détenus et un manque criant d’accès aux soins médicaux au sein des établissements pénitentiaires du pays.

L’opinion publique, galvanisée par l’injustice présumée subie par Kalonda, se mobilise pour exiger des réformes tangibles dans le système pénitentiaire. Les appels à l’action se multiplient, allant des manifestations pacifiques à la pression sur les institutions internationales pour qu’elles interviennent en faveur d’une prise en charge médicale appropriée et équitable pour tous les détenus.

En conclusion, l’affaire Salomon Kalonda révèle les profondes lacunes du système judiciaire et carcéral de la RDC en matière de respect des droits humains et d’accès aux soins médicaux pour les détenus. Tandis que la situation continue de susciter l’indignation, seul le temps dira si les autorités répondront aux appels pressants à l’action et mettront en place les réformes nécessaires pour remédier à cette situation critique.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).