Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneNouvelle orientation de...

Nouvelle orientation de la CENI pour les élections communales en RDC : focus sur les chefs-lieux de province

Le 2 août 2023, suite à sa Décision N° 076/CENI/AP/2023, l’Assemblée Plénière de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une mesure significative en révisant la manière dont les élections des Conseillers Communaux seront menées. Cette décision impulsera des changements majeurs dans le paysage électoral en limitant l’élection prévue le 20 décembre 2023 aux seules communes localisées dans les chefs-lieux de province.

Dans une démarche qui démontre une attention minutieuse aux nuances géographiques et aux besoins spécifiques de chaque région, la CENI a décidé de recentrer l’élection des Conseillers Communaux sur les zones urbaines considérées comme des piliers administratifs au niveau provincial. Cette nouvelle orientation a été accueillie avec un intérêt considérable, car elle marque une divergence marquante par rapport aux élections communales précédentes.

La décision, qui découle d’un processus de consultation approfondi, vise à optimiser l’efficacité du processus électoral en concentrant les ressources et les efforts dans des zones à forte densité administrative. En ciblant exclusivement les chefs-lieux de province, la CENI cherche à garantir une représentation adéquate dans les instances communales tout en tenant compte des contraintes logistiques et financières inhérentes à la tenue des élections à l’échelle nationale.

Cette réorientation stratégique n’est pas sans susciter des réactions diverses. Alors que certains observateurs saluent cette approche pour son potentiel à renforcer la participation citoyenne dans les centres urbains clés, d’autres soulignent la nécessité de veiller à ce que les voix des zones rurales ne soient pas marginalisées dans le processus politique. Des débats enflammés sont susceptibles d’émerger au sein de la sphère politique et de la société civile alors que les implications de cette décision sont explorées en profondeur.

Il est important de noter que cette décision ne doit pas être interprétée comme un déclin de l’importance des communes en dehors des chefs-lieux de province. Au contraire, il s’agit d’une tentative délibérée de rationaliser le processus électoral tout en assurant une représentation équilibrée dans les instances locales. Les défis liés à la logistique, à la sécurité et à la communication dans un pays aussi vaste et diversifié que la RDC ont incité la CENI à repenser stratégiquement ses approches pour garantir des élections justes et transparentes.

La décision de la CENI d’organiser l’élection des Conseillers Communaux uniquement dans les chefs-lieux de province à partir du 20 décembre 2023 marque un tournant significatif dans le paysage électoral de la RDC. Alors que les opinions divergent quant aux avantages et aux préoccupations liés à cette nouvelle orientation, une chose demeure certaine : cette décision reflète l’engagement continu envers l’amélioration du processus démocratique dans le pays, tout en tenant compte des défis pratiques inhérents à une nation aussi vaste et complexe.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.