AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le M23, un pion du Rwanda, persiste dans le non-respect des accords régionaux

Dans un contexte politique tendu en République Démocratique du Congo (RDC), le groupe terroriste M23, qui trouve ses racines dans un soutien tacite du Rwanda voisin, demeure obstinément réfractaire à l’égard des engagements solennels pris par les Chefs d’État de la région, dans le cadre des processus de Luanda et de Nairobi.

Le président congolais, Félix Tshisekedi, n’a pas mâché ses mots en condamnant fermement le comportement de ce groupe armé. Non seulement le M23 n’a pas respecté l’obligation de se retirer des positions qu’il a conquises illégalement, mais il continue également à semer la terreur parmi les populations civiles innocentes. De plus, il fait preuve d’une résistance opiniâtre face aux mesures de pré-cantonnement et de cantonnement, préférant insister sur un dialogue qui, il est clair, ne lui sera jamais concédé.

Cette situation suscite une vive préoccupation dans la région, car elle met en lumière la fragilité des accords conclus entre les nations voisines et la RDC pour stabiliser la situation dans l’est du pays. Les espoirs de paix et de sécurité sont constamment contrecarrés par les actions du M23, qui non seulement menace la stabilité intérieure de la RDC, mais perturbe également la coopération régionale.

Le non-respect des accords de Luanda et de Nairobi par le M23 met en évidence la nécessité pour la communauté internationale de redoubler d’efforts pour faire respecter les engagements pris par toutes les parties concernées. Le Rwanda, en particulier, est appelé à exercer une pression significative sur le M23 pour qu’il cesse ses activités néfastes et qu’il se conforme aux accords conclus.

Il est impératif que la RDC et ses partenaires régionaux s’unissent pour mettre fin à cette menace persistante et rétablir la paix et la stabilité dans l’est du pays. Le dialogue et la diplomatie devraient être favorisés, mais il est également essentiel que toutes les parties prenantes respectent leurs obligations conformément aux accords en vigueur. L’avenir de la région dépend de la capacité des acteurs politiques à faire prévaloir la paix sur l’instabilité, à laquelle le M23 continue de contribuer de manière inacceptable.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.