Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneRDC : La...

RDC : La population de Mungo, spoliée de ses terres par les rebelles du M23, exprime sa colère et son désir de justice

Situé à quelques mètres de la frontière avec l’Ouganda, le village de Mungo, dans le territoire de Rutshuru, fait face à une crise de spoliation de terres qui suscite l’indignation de ses habitants. Les rebelles du M23 ont empêché les résidents d’accéder à leurs champs, provoquant une tension grandissante dans la région.

La situation est d’autant plus préoccupante que la grande partie de Mungo a été annexée à l’Ouganda à la suite de déplacements illégaux des bornes frontalières, comme l’a dénoncé la société civile locale. Cette annexion a eu des conséquences dévastatrices pour les habitants qui se voient privés de leurs terres ancestrales.

« J’ai huit enfants, et c’est mon père qui m’avait légué cette portion de terre. Depuis des années, tous les anciens du village connaissent parfaitement la frontière entre l’Ouganda et la RDC. Malheureusement, le M23 prétend venir nous sauver, mais ils offrent nos terres, une partie de notre cher pays, la RDC, à leurs alliés ougandais, qui ne sont là que pour nous piller« , déplore l’une des victimes, les larmes aux yeux.

La population de Mungo ne compte pas rester les bras croisés face à cette spoliation. Elle exprime son désir de porter plainte afin que justice soit rendue et que leurs terres soient restituées. Les tensions demeurent vives dans la région, et les autorités congolaises sont interpellées pour trouver une solution à cette situation alarmante.

Cette affaire met en lumière les enjeux complexes liés à la délimitation des frontières et à la préservation des droits fonciers des populations locales en RDC. Les habitants de Mungo aspirent à un avenir où ils pourront jouir pleinement de leurs terres et de leur souveraineté, à l’abri des conflits et des spoliations.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.