Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le socle communautaire se fissure sous le poids des nouvelles bornes frontalières

Au cœur de la République Démocratique du Congo, dans la localité de Mungo, au sein du Groupement de Busanza, dans la chefferie de Bwisha, en territoire de Rutshuru, se joue une scène inquiétante. Les récentes bornes frontalières érigées par les autorités ougandaises marquent un changement majeur dans la dynamique de la région, suscitant une profonde inquiétude parmi les communautés locales.

Ces bornes frontalières, fraîchement installées, font naître des tensions palpables parmi les habitants de cette zone. Leur présence est indéniablement ressentie, les racines de la population congolaise sont profondément ancrées dans ce sol, et les bornes suscitent une appréhension généralisée.

Les frontières, naguère des lignes symboliques, sont devenues un sujet brûlant de préoccupation. Plusieurs kilomètres de terre ont été grignotés le long de cette frontière, et les familles qui y vivent assistent avec impuissance à la redéfinition de leur environnement. Cette évolution territoriale, orchestrée par des acteurs étrangers, soulève des interrogations quant à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la RDC.

Il est à noter que cette zone est désormais entièrement sous la responsabilité des troupes ougandaises de l’EACRF DRC, ce qui ne manque pas de soulever des inquiétudes quant à l’avenir de la région et aux conséquences socio-politiques de cette nouvelle réalité.

Ce bouleversement territorial, dont les implications sont difficiles à sous-estimer, met en lumière l’importance cruciale de la gestion des frontières internationales et soulève des questions sur la stabilité et la cohésion sociale au sein de cette communauté.

Face à cette situation, il est essentiel que les autorités congolaises engagent des discussions diplomatiques avec leurs homologues ougandais afin de trouver des solutions pacifiques et équitables pour résoudre ce différend territorial. L’avenir de la population congolaise dans cette région en dépend, et il est impératif de préserver la paix et la stabilité.

Cette nouvelle configuration frontalière, loin d’être anodine, constitue un défi majeur pour la région, et il est crucial que les acteurs politiques et sociaux travaillent ensemble pour trouver des solutions qui garantissent la dignité et les droits des populations locales. Les enjeux de cette redéfinition territoriale sont trop importants pour être négligés, et ils requièrent une attention urgente de la part de la communauté internationale.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.