Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilEn continuSociétéÉlection à la...

Élection à la présidence de la FEC : Albert YUMA, le grand absent sur la liste des candidatures

Alors que la nouvelle élection au niveau de la présidence de la Fédération Congolaise des Entreprises-FEC est fixée par le Conseil d’Etat pour ce mercredi 23 décembre 2020, l’on observe l’absence de la candidature d’Albert Yuma.
La seule candidature retenue est celle de Dieudonné KASEMBO NYEMBO, l’actuel associé gérant de la société GECOTRANS. À cet effet, ce dernier sera le seul candidat à disputer ce poste de président du conseil d’administration de ladite organisation.
Rappelons que c’est depuis le 26 novembre dernier qu’Albert YUMA a été reconduit par le patronat congolais au cours d’une élection sélective. Peu après, cette réélection a été annulée par le Conseil d’État après la requête introduite par son adversaire, nous citons Dieudonné KASEMBO. Cause de sa requête ? À l’en croire, l’Assemblée générale ordinaire de la FEC n’avait pris en compte sa candidature; et ce, sans fondement légal au cours de ce scrutin qui a amené le patron de la GECAMINEs à la tête de la FEC.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Jeannot MUBENGA demande à FATSHI de contraindre les réseaux de téléphonie mobile à restituer les unités coupées et réparer les dégâts causés

Cher Président FATSHI, d'emblée je m'en vais vous dire merci pour avoir suspendu cette escroquerie de RAM. Ceci prouve que vous êtes à l'écoute de la population. Cher Président, les dégâts causés par cette redevance sont déjà énormes, et peut-être...

Kinshasa-Renforcement des capacités des communicateurs : CeFoRCE organise une formation pratique sur la «conception du plan de communication»

Dans le cadre de contribuer à la formation des communicateurs et apprenants de la science de la communication, le Centre de Formation et de Recyclage en Communication des Entreprises (CeFoRCE) organise une formation pratique qui portera particulièrement sur la...

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l'état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l'état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés...