Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneProblématique des Délais...

Problématique des Délais dans la Délivrance des Passeports Biométriques en RDC : Une Préoccupation Majeure Remonte à l’Assemblée Nationale

Kinshasa, le 15 août 2023 — Les opérations de production et de délivrance des passeports biométriques congolais continuent de susciter des préoccupations majeures au sein de la population. Les délais considérables pour obtenir cette pièce d’identité nationale ont fait naître un véritable casse-tête pour de nombreux requérants qui peinent à accéder à ce document essentiel.

Face à cette situation persistante, le député national Josué Mufula a pris l’initiative de déposer une question écrite au bureau de l’Assemblée nationale. Datée de ce lundi 14 août, cette question est adressée au Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Monsieur Christophe Lutundula. Elle révèle un intérêt majeur pour la résolution de ce problème qui impacte directement la vie quotidienne des citoyens.

Les retards dans l’obtention des passeports biométriques sont devenus un sujet brûlant, faisant écho aux frustrations d’une population qui aspire à une meilleure accessibilité à ce document crucial pour l’identification nationale et les voyages internationaux. Les témoignages abondent, décrivant les obstacles et les tracasseries auxquels sont confrontés les demandeurs, tant sur le plan temporel que bureaucratique.

Il est indéniable que l’obtention d’un passeport biométrique devrait être une procédure transparente et efficace. Cependant, la réalité actuelle s’éloigne de cette aspiration. Les demandeurs font état de files d’attente interminables dans les bureaux dédiés, ainsi que de multiples allers-retours pour compléter les formalités requises. Cette situation, en plus d’être chronophage, entraîne également des coûts additionnels pour les citoyens qui doivent se déplacer à plusieurs reprises.

La question écrite déposée par le député Josué Mufula souligne l’urgence de la situation. Elle met en lumière l’impact de ces délais sur la vie quotidienne des Congolais, mais aussi sur l’image internationale du pays. Les voyageurs se trouvent souvent dans une impasse, confrontés à des difficultés pour participer à des événements internationaux ou pour mener à bien des affaires à l’étranger.

Le Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, se retrouve donc face à cette interpellation importante. La manière dont le gouvernement abordera cette question déterminera non seulement la satisfaction des citoyens, mais aussi sa capacité à moderniser et à rendre plus efficientes les procédures administratives nationales.

En conclusion, la problématique des délais dans la délivrance des passeports biométriques en République Démocratique du Congo demeure un enjeu majeur. Les attentes prolongées des requérants pour cette pièce d’identité nationale ont suscité l’intérêt du député Josué Mufula, qui a déposé une question écrite à l’Assemblée nationale pour interpeller le Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères. Cette démarche témoigne de l’urgence de la situation et de la nécessité d’améliorer la fluidité et l’efficacité des processus de délivrance des passeports biométriques, dans l’intérêt tant des citoyens que de la réputation internationale du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.