AccueilA la UneVision Inspirante de...

Vision Inspirante de Félix Tshisekedi : « Miss SADC » et « Jeux de la SADC » pour un Avenir Uni

LUANDA, Angola – Dans un élan de vision audacieuse et d’engagement envers la prospérité et l’harmonie régionales, le Président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo a mis en avant des propositions novatrices lors du 43ème sommet de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Le sommet, qui s’est ouvert jeudi dernier dans la pittoresque ville de Luanda, a rassemblé les dirigeants et les représentants des États membres de la SADC pour discuter des enjeux clés et façonner l’avenir de la région.

Sous le thème central de « Le capital humain et financier, vecteur principal de l’industrialisation durable dans la région de la SADC », le sommet a pris un tournant inspirant avec les idées progressistes du Président Tshisekedi pour renforcer les liens interculturels et accélérer la fraternité entre les nations membres.

En annonçant sa vision, le Président Tshisekedi a souligné que le bien-être économique durable, la justice et la liberté étaient les aspirations fondamentales des citoyens de la SADC. Il a appelé à une mobilisation collective des États membres pour concrétiser ces aspirations, transformant ainsi la région en un pôle de paix et de prospérité.

Parmi les propositions phares, le Président Tshisekedi a présenté l’idée innovante d’organiser un concours « Miss SADC » ainsi que des « Jeux de la SADC ». Ces activités culturelles intégratrices visent à créer des ponts entre les générations futures, à surmonter les frontières géographiques et à édifier une région unie et florissante.

« L’enthousiasme et la joie de nos générations futures seront sans nul doute amplifiés lorsque des événements culturels novateurs, tels que le concours « Miss SADC » et les « Jeux de la SADC », serviront de catalyseurs à la fraternité entre nos jeunes, transcendant les limites territoriales. C’est dans une région pacifiée et dynamique que nous voulons les voir prospérer », a déclaré le Président sortant de la SADC avec conviction.

Dans une ambiance empreinte d’optimisme, le discours du Président Tshisekedi a inspiré les participants du sommet à réfléchir collectivement sur les progrès déjà réalisés dans la région et à imaginer un avenir encore plus radieux pour les générations à venir. « Le legs que nous laissons à nos enfants doit être une région qui dépasse les attentes de nos fondateurs », a-t-il souligné, invitant chacun à prendre part à cette entreprise commune.

Alors que le Président Tshisekedi se prépare à passer le flambeau à son homologue angolais, le Président Joäo Lourenço, à la fin de ce sommet historique, ses idées novatrices et son engagement envers une SADC plus unie et plus prospère continueront de résonner au-delà des frontières. Les discussions du sommet se poursuivront, nourries par cette vision prometteuse d’une région qui s’appuie sur son capital humain et financier pour créer une industrialisation durable et une communauté plus forte que jamais.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...