Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneL'ONIP poursuit le...

L’ONIP poursuit le processus de délivrance des Cartes d’Identités nationale en RDC

L’Office National d’Identification de la Population (ONIP) annonce une nouvelle phase dans le processus d’octroi de la carte nationale d’identité en République Démocratique du Congo. Après avoir remis la première carte au Président de la République, Félix Tshisekedi, l’ONIP s’apprête à étendre cette initiative à d’autres segments de la population.

L’annonce a été faite lors d’un briefing presse tenu le vendredi 15 décembre 2023. Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, accompagné du Directeur Général Adjoint Intérimaire de l’ONIP, Stanislas Kenza Lukengu, ainsi que Cédric Huet, Directeur Afrique de la société internationale « IDEMIA, » a exposé les prochaines étapes de cette démarche cruciale.

Un processus graduel d’identification

Stanislas Kenza Lukengu, Directeur Général Adjoint Intérimaire de l’ONIP, a souligné que le processus d’identification avait débuté le 30 juin de cette année avec la remise de la carte au Président de la République. Il a ajouté que cette distribution se poursuivrait avec l’identification de personnalités politiques, d’artistes, et d’autres figures publiques dont l’identité est indiscutable.

« La minorité, composée de personnalités politiques et d’artistes, se présentera au ministère de l’Intérieur pour être identifiée et recevoir sa carte. Simultanément, l’identification de masse continuera du côté du Palais du Peuple. Progressivement, nous étendrons cette initiative à l’ensemble de la ville province de Kinshasa, avec des postes d’identification dans les communes et les quartiers, » a expliqué M. Lukengu.

Une procédure simplifiée pour tous

En ce qui concerne la procédure pour obtenir la nouvelle carte d’identité, le Directeur Général Ad Intérim de l’ONIP a assuré de sa simplicité. Les citoyens sont invités à se présenter avec leur carte d’électeur, et si cela n’est pas possible, trois témoins peuvent attester de leur nationalité congolaise.

« Cette approche s’inscrit dans le principe de la pyramide renversée, où c’est l’ONIP qui identifie la population pour fournir le fichier des majeurs à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), » a précisé le numéro Un de l’ONIP.

Une carte d’Identité moderne et sécurisée

Cédric Huet, responsable Afrique de la société « IDEMIA, » a mis en avant les caractéristiques modernes et sécurisées de la nouvelle carte d’identité. Fabriquée en polycarbonate, elle intègre des éléments de sécurité avancés tels que la technologie de gravure laser « Lasink, » un portrait secondaire du détenteur, et une impression offset « arc-en-ciel. »

La carte est également biométrique, dotée d’une puce sans contact conforme aux normes de l’OACI, avec un QR code personnalisé et crypté pour un contrôle efficace. Elle arbore des symboles nationaux tels que le léopard, le drapeau, et l’étoile, et offre une sécurité optimale grâce à des caractéristiques luminescentes sous lumière ultraviolette.

Un projet aligné sur la vision gouvernementale

Cette initiative, inscrite dans le programme du gouvernement dirigé par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, débutera dans la ville province de Kinshasa en tant que province pilote. Une étape majeure dans la modernisation des procédures d’identification en République Démocratique du Congo.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.