AccueilA la UneUn pont épique...

Un pont épique : Tshisekedi et Hichilema inaugurent un lien transfrontalier révolutionnaire

Le 2 octobre, une étape décisive pour la connectivité régionale a été franchie par les présidents congolais, Félix Tshisekedi, et zambien, Hakainde Hichilema, lorsqu’ils ont officiellement lancé les travaux de construction d’un pont d’une envergure impressionnante au poste-frontière de Chalwe, traversant majestueusement la rivière Luapula, dans la région du Haut-Katanga.

Ce projet d’infrastructure colossal s’étendra sur 350 mètres, s’élevant comme une icône de l’ingénierie moderne. Son objectif ambitieux est de raccourcir de manière significative le trajet reliant Dar es Salaam, en Tanzanie, à Lubumbashi, en République démocratique du Congo, tout en contournant la Zambie, réduisant ainsi de près de 300 kilomètres la distance totale à parcourir.

D’une envergure telle que le monde n’en a encore jamais vu dans cette région, ce projet, baptisé Kasomeno-Kasenga Mwenda, est une collaboration audacieuse entre le secteur public et le secteur privé. La responsabilité de sa mise en œuvre repose entre les mains du prestigieux Groupe Européen de Développement, reconnu pour son expertise dans la réalisation d’infrastructures de grande envergure.

Jacque Kyabula, le gouverneur du Haut-Katanga, voit dans ce projet une lueur d’espoir pour résoudre l’épineuse question de la congestion du poste-frontière de Kasumabalesa, une préoccupation constamment soulevée par les chauffeurs de camions en provenance de l’Afrique australe. Il a également plaidé en faveur de la formalisation d’autres points de passage frontaliers, soulignant que sa province en compte déjà quatre en lien avec la Zambie.

L’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) a souligné l’ampleur du projet, précisant que pas moins de 93 kilomètres de route seront construits en parallèle. Les chiffres impressionnants ne s’arrêtent pas là, puisqu’un pont majestueux de 350 mètres franchira la rivière Luapula, unissant ces deux nations voisines à l’issue de 36 mois de travaux colossaux. L’investissement colossal de 252 millions de dollars américains témoigne de l’engagement sans faille envers ce projet d’envergure.

L’ingénieur congolais à la tête du projet a souligné que c’est un partenariat public-privé d’une durée de 25 ans, garantissant une gestion et un entretien durables pour cette infrastructure de renommée mondiale.

Pour le Premier ministre Sama Lukonde, ce projet dépasse largement son importance économique. Il aura un impact significatif sur la configuration territoriale de Kasenga et d’autres entités zambiennes. De plus, il ne faut pas sous-estimer le rôle de ce projet en tant que générateur d’emplois, un point crucial dans cette ère de développement dynamique.

Ce pont incarne véritablement une avancée historique pour l’intégration régionale, la connectivité économique et le développement socio-économique. Le président Tshisekedi et son homologue zambien, Hichilema, posent ainsi les fondations d’une ère nouvelle, où la coopération transfrontalière et le progrès économique sont les maîtres mots.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).