AccueilA la UneHaut-Katanga : La...

Haut-Katanga : La crise des salaires des fonctionnaires met en lumière les défis financiers et énergétiques

LUBUMBASHI – Lors d’une séance d’information qui s’est déroulée mercredi soir à Lubumbashi, en marge de la visite du Président Félix Tshisekedi dans la région du Katanga, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe a été confronté à une série de questions brûlantes concernant la situation préoccupante des salaires des fonctionnaires provinciaux.

Les chiffres sont alarmants, certains agents n’ont pas vu la couleur de leur salaire depuis plus de quatre mois. Cependant, le gouverneur Kyabula, tout en reconnaissant la gravité de la situation, insiste sur le fait que la crise des salaires est due à des raisons techniques majeures, notamment les défis financiers liés à la mobilisation des recettes dans sa juridiction.

« Il ne s’agit pas seulement du moment où la province du Haut-Katanga verse les salaires de ses fonctionnaires, mais cela concerne également l’ensemble de notre programme. J’ai précédemment exposé les difficultés auxquelles nous avons été confrontés en ce qui concerne le niveau de recettes, principalement en raison de la sous-production de certaines entreprises de la région. Malheureusement, ces entreprises ont également réduit leur production en raison de la crise énergétique qui sévit dans le Haut-Katanga et au Lualaba. Le vol de câbles électriques en cuivre, une forme de criminalité croissante dans notre région, a exacerbé nos problèmes. À l’heure actuelle, plusieurs entreprises minières sont privées d’électricité. Toutefois, nous travaillons sur la mise en place d’une nouvelle ligne électrique qui améliorera considérablement la qualité de la distribution électrique et permettra également de répondre aux besoins des entreprises minières. Ce sont les raisons techniques qui expliquent en grande partie ce retard de paiement », a-t-il expliqué lors de cette séance d’information, aux côtés du porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe.

Il a ajouté : « Il est important de noter que la province est actuellement engagée dans des projets ambitieux qui nécessitent une exécution rapide, surtout avec l’arrivée de la saison des pluies. Bien que cela soit inhabituel pour la province du Haut-Katanga de connaître des retards de paiement des salaires des fonctionnaires, il est indéniable que nous faisons tout notre possible pour résoudre cette situation. Actuellement, nous comptons déjà deux mois de salaires impayés. »

En parallèle à cette crise des salaires, le Haut-Katanga fait face à des problèmes persistants d’approvisionnement en énergie électrique. Cette situation préoccupante affecte de nombreux quartiers de Lubumbashi en particulier, créant une situation de plus en plus difficile pour les habitants et les entreprises locales.

La crise des salaires des fonctionnaires et la crise énergétique sont deux défis majeurs auxquels la province du Haut-Katanga est confrontée actuellement. Les autorités provinciales s’efforcent de trouver des solutions rapides pour remédier à ces problèmes complexes, tout en poursuivant leurs projets de développement ambitieux pour la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).