AccueilA la UneQuelques manifestations réprimées...

Quelques manifestations réprimées ce mardi, dans le centre-ville de Kinshasa

Les magasins aux alentours du grand marché de Kinshasa appelé Zando, n’ont pas ouvert ce mardi 17 août 2021. Pour cause, les travailleurs chez les indo-pakistanais, une communauté très présente dans le secteur des affaires en RD Congo, ont manifesté pour réclamer à leurs employeurs l’application du SMIG. Le salaire minimum.

Des manifestations réprimées par la Police, à coups de gaz lacrymogène. Selon les témoins, les manifestants ont promis de s’en prendre à tout magasin ou autre commerce qui ouvrira ses portes. Plusieurs artères donc notamment la célèbre Avenue du Commerce sont paralysées.

En RD Congo, le décret n°18/017 du 22 mai 2018 portant fixation du nouveau SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti) réglemente la question. Pour les travailleurs congolais exerçant chez les indo-pakistanais, cette réglementation n’est pas respectée. Les choses ne sont pas perçues de la même manière par leurs employeurs dont certains assurent respecter la loi en la matière.

Tony-Antoine Dibendila
4 Pouvoir

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.