Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneKinshasa : flambée...

Kinshasa : flambée des prix sur le marché, un bidon d’huile de palme de 25 litres se négocie à 52 000 CDF

Plusieurs produits de première nécessité observent une hausse de prix dans plusieurs marchés de la République Démocratique du Congo (RDC). À Kinshasa, la capitale congolaise, un bidon d’huile de palme de 25 litres qui se négociait précédemment à 45 000 CDF soit 22,5 USD est vendu actuellement à 52 000 Francs congolais soit un montant équivalent à 26 USD. Ce produit enregistre ainsi une hausse de l’ordre de 7000 CDF sur le marché.

Certains témoins font remarquer par ailleurs que les prix varient du jour le jour sur les marchés.

Très utilisé par les ménages à Kinshasa faute d’une électricité stable, un sac de braise qui se vendait à 23 000 CDF soit 11,5 USD se négocie actuellement à 32 000 CDF (16 USD).

Le carton de 10 kilos de poissons chinchards « 20+ » est passé de 51 000 à 58 300 CDF.

Un bidon d’huile végétale de 25 litres qui se vendait à 92 000 CDF il y a une semaine se vend actuellement à 107 000 Francs congolais soit une augmentation de 15 000 CDF au cours de cette semaine.

Les vendeurs kinois attribuent cette situation de hausse de prix à la multiplication des taxes qui ne leur permettent plus de faire profit dans les affaires.

Connaissant la situation générale des ménages à Kinshasa, la population éprouve des difficultés pour la survie de leurs familles.

De ce fait, les vendeurs comme les ménages appellent le Gouvernement à trouver rapidement des solutions pour réduire cette tension que vit la population au quotidien.

Il sied de rappeler que le Ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba, a été déchu de ses fonctions, le mercredi 30 mars 2022, par les députés nationaux.

Ce dernier a été visé par une motion de défiance pour plusieurs griefs dont la hausse de prix des produits de première nécessité depuis plus d’un an; la mauvaise gestion de 20 millions de dollars déboursés pour l’achat des chinchards et surtout la non adhésion du Ministre à la vision du Chef de l’Etat congolais, celle de fabriquer les millionnaires dans le pays.


Zoom – Eco

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU