AccueilA la UneRévélations choc :...

Révélations choc : L’implication militaire Rwandaise dans l’Est de la RDC exposée

Un récent rapport des experts de l’ONU jette une lumière crue sur l’implication directe des Forces de défense du Rwanda aux côtés du groupe rebelle M23 dans les régions de Masisi, Rutshuru, et Nyiaragongo, en République Démocratique du Congo (RDC). Les informations détaillées dans ce document révèlent un déploiement massif de cinq bataillons de l’armée rwandaise depuis le début d’octobre, soulignant également la formation dispensée aux combattants du M23.

Cependant, cette coopération n’a pas été sans sacrifices, comme le souligne le rapport, faisant état de « plusieurs dizaines » de pertes parmi les forces rwandaises au cours des derniers mois. Ces soldats décédés ont été rapatriés au Rwanda par voie terrestre. Les implications de ces affrontements transfrontaliers ont été évoquées par le président Félix Tshisekedi lui-même lors de la clôture de sa campagne électorale à Kinshasa le mois dernier, mettant en évidence les deuils dans les familles rwandaises dus aux décès de leurs proches dans l’est du pays.

« Des Menaces de Guerre Plane« 

Le chef de l’État congolais a même averti qu’une intervention armée pourrait être envisagée si la coalition Alliance Fleuve Congo, dirigée par Corneille Nangaa, franchissait la frontière orientale. Ces déclarations ont accentué les tensions régionales déjà palpables.

Dans une démonstration de preuves visuelles, le gouvernement de Kinshasa a publié en octobre 2023 des images capturées par des drones de la Monusco, confirmant la présence des Forces de défense rwandaises se déplaçant de Kalengera vers Tongo dans le parc national des Virunga. Ces révélations, appuyées par les experts onusiens, exposent une série de photographies des troupes rwandaises dans le Nord-Kivu, à proximité de Kibumba et Kilolirwe.

« Le Déni de Kigali Ne Convainc Plus« 

Malgré les preuves tangibles, les autorités rwandaises continuent de nier toute implication dans le conflit aux côtés du M23. Cependant, cette position de déni ne convainc plus la communauté internationale face à l’accumulation de données crédibles et d’observations sur le terrain.

En conclusion, la situation dans l’est de la RDC demeure tendue, marquée par un engagement militaire étranger controversé. Les appels à la diplomatie et à la résolution pacifique gagnent en intensité alors que les regards restent rivés sur l’évolution de cette crise transfrontalière.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).