AccueilA la UneÉquateur/EPST : les...

Équateur/EPST : les enseignants de Bolomba réclament leur salaire de trois mois auprès de la Caritas

Les enseignants des écoles Bosangana et Mondondo implantées dans le territoire de Bolomba, à 246 km de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, réclament le paiement de trois mois d’arriérés des salaires auprès de la Caritas Développement de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro.

Ils l’ont fait savoir ce vendredi 1er avril dans leur déclaration adressée au gouverneur de province.

Ces chevaliers de la craie demandent l’implication du gouverneur de province et des élus de la province de l’Equateur pour que la situation soit réglée. Ils précisent que les cours sont suspendus depuis le 17 février dernier dans ces deux instituts scolaires où les élèves sont abandonnés à leur triste sort, car, les chefs de ces établissements d’enseignement secondaire et tous les enseignants sont présentement à Mbandaka pour attendre le paiement de ces arriérés des salaires qui reste incertain, selon leurs propres termes.

Contactée, la Caritas Développement de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro reconnait ce retard mais dit ne pas être en possession de ces salaires envoyés par le gouvernement central. Toutefois, elle promet une suite favorable une fois la situation réglée.

Prince Wello (Correspondant à Mbandaka)
congo-press

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.