AccueilA la UneGoma en émoi...

Goma en émoi : circulation timide témoigne d’une matinée de confrontation


Goma, le 30 août – La ville de Goma a été le témoin d’une circulation modérée en divers points stratégiques en ce mercredi matin. Une ambiance empreinte de calme apparent, cependant, dissimulait des tensions palpables alors que la police avait été mobilisée pour prévenir tout débordement. L’aube s’est teintée de flambées de violence, avec des pertes humaines et des blessés signalés, lorsqu’un groupe d’individus cherchant à se rendre à la base logistique de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) à l’aéroport de Goma a tenté de dépasser les limites aux alentours de 4 heures du matin.

Le calme matinal s’est rapidement évanoui lorsque les premières lueurs de jour ont éclairé les rues de Goma. Des bruits de heurts ont retenti alors qu’un groupe d’hommes, visiblement déterminés, a cherché à se frayer un chemin en direction de la base logistique cruciale de la MONUSCO à l’aéroport de Goma. Les forces de l’ordre, conscientes des risques potentiels que pouvait engendrer une telle entreprise, ont réagi promptement en faisant usage de leur présence imposante pour contenir le groupe et restaurer l’ordre.

Cependant, la confrontation a pris une tournure tragique, avec des rapports faisant état de pertes humaines et de blessures. La police, déployée dans des points sensibles de la ville, a dû faire face à une situation tendue, les individus ayant tenté de forcer le passage à travers les barrières de sécurité établies. Les affrontements qui ont éclaté ont eu des conséquences désastreuses, avec des vies perdues et des civils blessés dans la mêlée.

À l’heure actuelle, le bilan exact de ces événements reste à confirmer, mais les autorités locales et les représentants de la MONUSCO travaillent en étroite collaboration pour établir les faits et prendre les mesures appropriées en réponse à ces incidents malheureux. La situation reste tendue à Goma, mais les autorités s’efforcent de rétablir la stabilité et d’apporter des réponses aux questions soulevées par cette tentative de débordement.

En somme, la matinée à Goma a été marquée par des scènes de tensions et de violence, alors que des individus ont tenté de contourner les mesures de sécurité pour atteindre la base logistique de la MONUSCO. Les autorités locales sont actuellement engagées dans des efforts visant à maintenir l’ordre et à apaiser les inquiétudes, tout en enquêtant sur les circonstances exactes de ces événements tragiques.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...