AccueilA la UneGoma en émoi...

Goma en émoi : circulation timide témoigne d’une matinée de confrontation


Goma, le 30 août – La ville de Goma a été le témoin d’une circulation modérée en divers points stratégiques en ce mercredi matin. Une ambiance empreinte de calme apparent, cependant, dissimulait des tensions palpables alors que la police avait été mobilisée pour prévenir tout débordement. L’aube s’est teintée de flambées de violence, avec des pertes humaines et des blessés signalés, lorsqu’un groupe d’individus cherchant à se rendre à la base logistique de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) à l’aéroport de Goma a tenté de dépasser les limites aux alentours de 4 heures du matin.

Le calme matinal s’est rapidement évanoui lorsque les premières lueurs de jour ont éclairé les rues de Goma. Des bruits de heurts ont retenti alors qu’un groupe d’hommes, visiblement déterminés, a cherché à se frayer un chemin en direction de la base logistique cruciale de la MONUSCO à l’aéroport de Goma. Les forces de l’ordre, conscientes des risques potentiels que pouvait engendrer une telle entreprise, ont réagi promptement en faisant usage de leur présence imposante pour contenir le groupe et restaurer l’ordre.

Cependant, la confrontation a pris une tournure tragique, avec des rapports faisant état de pertes humaines et de blessures. La police, déployée dans des points sensibles de la ville, a dû faire face à une situation tendue, les individus ayant tenté de forcer le passage à travers les barrières de sécurité établies. Les affrontements qui ont éclaté ont eu des conséquences désastreuses, avec des vies perdues et des civils blessés dans la mêlée.

À l’heure actuelle, le bilan exact de ces événements reste à confirmer, mais les autorités locales et les représentants de la MONUSCO travaillent en étroite collaboration pour établir les faits et prendre les mesures appropriées en réponse à ces incidents malheureux. La situation reste tendue à Goma, mais les autorités s’efforcent de rétablir la stabilité et d’apporter des réponses aux questions soulevées par cette tentative de débordement.

En somme, la matinée à Goma a été marquée par des scènes de tensions et de violence, alors que des individus ont tenté de contourner les mesures de sécurité pour atteindre la base logistique de la MONUSCO. Les autorités locales sont actuellement engagées dans des efforts visant à maintenir l’ordre et à apaiser les inquiétudes, tout en enquêtant sur les circonstances exactes de ces événements tragiques.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.