AccueilA la UneBunia secouée par...

Bunia secouée par l’horreur : L’enfant Chance Dragima perd la vue dans un rituel religieux

Sous l’accusation de sorcellerie, un enfant tragiquement privé de sa vue à la suite de séances de prière de délivrance, menées au sein d’une église de Bunia, suscite l’indignation et l’incompréhension dans cette communauté. Le destin tragique de Chance Dragima, un élève de l’EP Mugwanga, a basculé la semaine dernière lorsque ses yeux ont été cruellement perforés par un liquide dont la composition reste à élucider.

Les auteurs de cet acte choquant ne sont autres que la propre tante de la victime, qui avait été convaincue que l’enfant était responsable de prétendus actes de sorcellerie, et le pasteur de l’église où ces séances de prière de délivrance avaient lieu. À ce jour, ils sont détenus à la prison centrale de Bunia, en attendant que la justice fasse la lumière sur cette affaire des plus troublantes.

L’histoire de Chance Dragima est un rappel glaçant des conséquences que peuvent avoir les croyances superstitieuses et les pratiques de délivrance non réglementées. Le jeune garçon, en quête d’un refuge spirituel, s’est retrouvé pris dans un tourbillon de folie collective qui a mené à cette tragédie.

Les autorités locales ont ouvert une enquête approfondie pour déterminer les circonstances exactes de cet acte de violence, et les résultats préliminaires suggèrent que la tante de la victime et le pasteur de l’église ont agi de manière totalement irrationnelle, sous l’emprise de croyances ancestrales et de superstitions.

La communauté locale est sous le choc, confrontée à un dilemme moral complexe, alors que l’histoire de Chance Dragima soulève des questions cruciales sur la nécessité de réglementer les pratiques religieuses et de veiller à ce que la foi ne soit pas utilisée comme prétexte pour infliger de terribles souffrances à autrui.

Le sort tragique de cet enfant est un rappel poignant de la nécessité d’une vigilance constante et de la mise en place de mécanismes de régulation pour protéger les plus vulnérables au sein de notre société. Alors que la justice suit son cours, Bunia et ses habitants se trouvent face à une réflexion majeure sur les conséquences de la superstition et du fanatisme religieux, espérant que cette tragédie conduira à des changements significatifs dans la manière dont la foi est pratiquée et enseignée dans leur communauté.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...