Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneÉpidémie de Monkey...

Épidémie de Monkey Pox au Maniema : Deux décès parmi les 250 cas recensés depuis janvier

Kindu, Maniema – Le Dr Saïdi Akimu, coordinateur provincial de l’ONG One Health, a présenté vendredi 15 septembre un bilan alarmant de l’épidémie de Monkey Pox qui sévit dans la province du Maniema depuis le début de l’année. Selon ses données, environ 250 cas ont été recensés, avec malheureusement deux décès signalés.

La ville de Kindu, capitale du Maniema, enregistre 42 cas, tandis que le territoire de Kailo déplore 4 cas. Les territoires de Pangi et de Kasongo comptabilisent respectivement 3 et 2 cas. La situation la plus préoccupante se situe dans le territoire de Kibombo, avec pas moins de 125 cas confirmés. Le Dr Akimu souligne que Kibombo est clairement identifié comme l’épicentre de cette épidémie.

Les territoires de Lubutu et de Punia ont également été touchés, avec 25 cas à Lubutu et 4 cas à Punia. Enfin, les territoires de Kabambare et de Kasongo enregistrent respectivement 1 et 2 cas.

Le Dr Akimu a insisté sur la gravité de la situation en indiquant que la maladie de Monkey Pox s’est déjà propagée dans plusieurs coins du Maniema, ce qui nécessite une réponse rapide et coordonnée des autorités et des partenaires de santé.

One Health, une plateforme qui œuvre en collaboration avec les ministères de l’Environnement, de la Santé humaine et de la Santé animale, recherche activement des partenaires pour lutter contre cette zoonose. Le Dr Akimu a souligné l’importance de l’implication de l’exécutif provincial dans cette lutte.

Rappelons qu’en août dernier, l’Union Européenne a annoncé un financement supplémentaire de 350 000 euros pour soutenir les efforts de lutte contre l’épidémie de Monkey Pox en République démocratique du Congo. Cette aide vise à renforcer les capacités de riposte, notamment à travers la surveillance, la sensibilisation des communautés, les diagnostics et les traitements.

Face à la montée des cas de Monkey Pox au Maniema, l’UE demeure engagée dans la lutte contre cette maladie virale et continue de soutenir les efforts visant à contenir sa propagation.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.