AccueilEn continuSociétéCrise des salaires...

Crise des salaires à Kinshasa : L’incertitude plane sur les obligations parentales

À l’approche de la rentrée scolaire pour l’année 2023-2024 à Kinshasa, une préoccupation cruciale se profile : le sort des ministres provinciaux, de leurs collaborateurs au sein des cabinets ministériels, des membres du cabinet du gouverneur, du personnel d’appoint de l’Hôtel de Ville ainsi que des policiers qui y sont affectés demeure incertain en raison de l’absence de rémunération. Cette situation pose la question pressante de leur capacité à assumer leurs responsabilités parentales dans ces circonstances délicates.

Dans une déclaration empreinte de préoccupation et de consternation, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Gecoco Mulumba, a tenu à rappeler les dix points majeurs qu’il avait récemment portés à l’attention des autorités, et ce, dans l’espoir d’apporter des améliorations à la gestion urbaine. Cependant, ces problèmes demeurent en suspens, laissant transparaître un manque de résolutions concrètes.

Au cœur de ces enjeux se trouve une question financière qui semble échapper aux attributions du vice-gouverneur. Cette situation a suscité une profonde émotion chez ce dernier, qui exprime son empathie envers les citoyens qu’il représente. Gecoco Mulumba ne cache pas sa peine face à l’incertitude qui plane sur la capacité des fonctionnaires et agents de maintien de l’ordre à subvenir aux besoins de leurs familles dans un contexte où leur propre rémunération reste en suspens.

Les défis évoqués par le vice-gouverneur mettent en lumière les complexités de la gestion urbaine et la nécessité d’une approche concertée pour résoudre ces problèmes persistants. Les rôles cruciaux joués par les ministres provinciaux, les membres des cabinets ministériels, le personnel de soutien et les forces de l’ordre ne peuvent être sous-estimés, d’autant plus qu’ils affectent directement la stabilité et le bien-être de la population de Kinshasa.

L’angoisse palpable dans les mots de Gecoco Mulumba laisse entrevoir une détermination à aborder ces questions avec l’intention d’apporter des solutions tangibles. Alors que les préoccupations se multiplient à l’approche de la rentrée scolaire, il est indéniable que la situation actuelle exige une action rapide et concertée. La question des salaires impayés et de l’impact sur les obligations parentales ne peut être reléguée au second plan.

En somme, le vice-gouverneur Gecoco Mulumba attire l’attention sur une réalité préoccupante à Kinshasa, à savoir le sort des fonctionnaires et agents de sécurité touchés par l’absence de salaires à l’approche de la rentrée scolaire. L’urgence de cette situation appelle à une réponse rapide et efficace de la part des autorités compétentes afin d’assurer à ces travailleurs la possibilité de remplir leurs responsabilités familiales sans entrave.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...