AccueilA la UneGoma : Les...

Goma : Les ministres de la communication et de l’intérieur dissipent les incertitudes lors du briefing

Kinshasa, 6 Septembre 2023 – Au cours d’un briefing conjoint organisé par le Ministère de la Communication et des Médias, les ministres Patrick Muyaya et Peter Kazadi ont tenté d’apporter un éclairage approfondi sur la tragédie qui se déroule à Gola, tout en répondant aux interrogations pressantes des journalistes.

Le Carnage de Goma : Un « dérapage » inquiétant

Peter Kazadi, Ministre de l’Intérieur, qualifie les événements de Goma de « dérapage », ajoutant que de tels incidents surviennent malheureusement partout. Patrick Muyaya, quant à lui, complète en soulignant que ce drame doit être examiné dans un contexte plus large.

Réponse à la question de la démission

Lorsqu’un journaliste interroge Peter Kazadi sur une éventuelle démission en raison de la situation, le Ministre de l’Intérieur explique pourquoi il ne se sent pas responsable et dénonce une « tentative de récupération pour charger le gouvernement. »

Chronologie des événements

Concernant les horaires de l’intervention militaire, le gouvernement affirme que l’armée est intervenue à 6 heures, en contradiction avec le parquet militaire qui indique que des coups de feu ont été entendus aux alentours de 3 à 4 heures. Cette divergence d’informations soulève des questions quant à la gestion de la crise.

La question de l’ordre de tirer sur la population

La question cruciale de l’ordre de tirer sur la population est abordée par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement. Il admet qu’il peut y avoir eu une erreur d’appréciation étant donné le manque d’informations sur la situation à l’intérieur de l’église où se sont déroulés les événements. Il affirme que les intentions violentes étaient connues et prémeditées, mais nie l’existence d’un ordre explicite de tirer sur la population.

Des renseignements préalables inquiétants

Il est révélé qu’avant la marche prévue par la secte de Bisimwa Ephraime à Goma, les services de renseignements congolais avaient signalé des mouvements de troupes rwandaises à la frontière. Le colonel Mike Mikombe avait alors proposé une marche de dissuasion à Goma. Cependant, la question demeure : comment les militaires des GR se sont-ils retrouvés au siège de la secte de Bisimwa pour un tel dénouement tragique ?

Dans cette atmosphère tendue où la confusion règne, les réponses apportées par les ministres Patrick Muyaya et Peter Kazadi ne dissipent que partiellement les doutes et les préoccupations entourant le tragique Carnage de Goma. L’enquête en cours est attendue avec impatience pour faire toute la lumière sur cette tragédie qui a profondément choqué la nation congolaise.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...