Kisangani : La Disparition du Taxi-vélo TOLEKA Marque la Fin d’une Époque

Kisangani, le 9 octobre – Une icône de la mobilité urbaine, le taxi-vélo TOLEKA, s’éteint peu à peu dans les rues animées de Kisangani. Jadis, ces vaillants chauffeurs à deux roues sillonnaient la ville, offrant un moyen de transport unique et pratique. Cependant, aujourd’hui, leur présence est de plus en plus éclipsée par la concurrence impitoyable des motos et des voitures sur les grandes artères de la cité.

Là où le TOLEKA avait l’habitude de régner en maître, des endroits tels que le marché IAT, LIMANGA YA BALESE, Litoi, Djubudjubu, ou Djubin sont encore les témoins de son service. Cependant, cette empreinte précieuse est en train de s’effacer rapidement de la mémoire collective.

Au lieu de considérer le TOLEKA comme un simple vestige du passé, peut-être devrions-nous envisager de lui rendre hommage d’une manière qui reflète sa contribution significative à la mobilité urbaine. La construction d’un mémorial dédié à ces chauffeurs dévoués serait une manière de préserver leur mémoire et de reconnaître leur impact sur la vie quotidienne des habitants de Kisangani.

Le témoignage d’un chauffeur de TOLEKA, Jean-Pierre Kizito : « Pendant des années, nous avons été les artères battantes de cette ville, offrant un service fiable et abordable. C’est triste de voir notre métier perdre de son éclat, mais un mémorial pourrait aider à conserver notre héritage. »

Le déclin du TOLEKA ne signifie pas seulement la fin d’une époque de transport unique à Kisangani, mais il soulève également des questions sur l’avenir de la mobilité dans la ville. Les autorités locales et les décideurs devraient peut-être considérer des solutions innovantes pour combler le vide laissé par le TOLEKA et offrir aux habitants des options de transport qui répondent à leurs besoins.

En conclusion, le TOLEKA peut être en train de disparaître des rues de Kisangani, mais il reste dans nos cœurs en tant qu’icône de la mobilité urbaine. La construction d’un mémorial en son honneur serait un geste symbolique, rappelant à tous l’importance de préserver notre patrimoine culturel et de reconnaître ceux qui ont contribué à façonner notre ville.

Horty Kamete Correspondante Kisangani

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...