AccueilA la UneTensions à la...

Tensions à la frontière Congo-Rwanda : Kinshasa met en garde Kigali

Par Manassé Kitemoko Kosi

Kinshasa, RDC – Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a récemment exprimé ses préoccupations quant à ce qu’il considère comme une incursion de l’armée rwandaise sur son territoire. Mercredi, Jean-Pierre Bemba, Christophe Lutundula et Patrick Muyaya, des membres éminents du gouvernement congolais, ont convoqué une réunion avec les ambassadeurs européens et américains pour exposer les preuves de cette incursion.

Lors de cette réunion, des cartes et des images de drones ont été présentées par le vice-Premier ministre en charge de la Défense, M. Christophe Lutundula, accompagné de ses collègues des Affaires étrangères et de la Communication. Dans un ton de fermeté, M. Lutundula a déclaré : « Vous avez tout le moyen pour vérifier ce que nous vous disons, et les images sont là. Il s’agit des images de la MONUSCO.« 

Le gouvernement congolais semble être à bout de patience. M. Lutundula a exprimé sa frustration en ces termes : « Tout a une limite. Lorsque j’ai parlé au conseil de sécurité le 28 septembre, j’ai dit agissez avant qu’il ne soit trop tard.« 

De manière intransigeante, il a averti que son pays était prêt à réagir en cas d’attaque sur la ville de Goma, située à la frontière entre le Congo et le Rwanda : « Je peux vous dire, au nom du président et au nom du peuple congolais, que si jamais, même par hasard, une balle tombait sur Goma, sachez que nous allons réagir dans les heures qui suivront. »

Le ministre des Affaires étrangères congolais a conclu son discours en affirmant : « Il n’est pas de coutume qu’un ministre des affaires étrangères vous tienne ce langage, ça en est trop. Je tenais à vous le dire. »

Pendant ce temps, sur le terrain, des affrontements ont repris dans la région de Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de Goma, opposant le M23 aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Des détonations d’armes lourdes ont retenti dans certains quartiers de la ville de Goma. Selon des sources administratives locales, l’armée congolaise ripostait aux nouvelles attaques des rebelles, qui avaient lancé des explosifs contre les positions des FARDC à Kanyamahoro.

La Force Régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EACRF) a appelé au retour à l’accord de cessez-le-feu et à la cessation des hostilités entre les FARDC et le groupe armé M23.

La situation à la frontière entre le Congo et le Rwanda demeure tendue, et le gouvernement congolais semble déterminé à protéger son territoire coûte que coûte. Les prochains développements dans cette région revêtent une importance capitale pour la stabilité de la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...