Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneTensions à la...

Tensions à la frontière Congo-Rwanda : Kinshasa met en garde Kigali

Par Manassé Kitemoko Kosi

Kinshasa, RDC – Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a récemment exprimé ses préoccupations quant à ce qu’il considère comme une incursion de l’armée rwandaise sur son territoire. Mercredi, Jean-Pierre Bemba, Christophe Lutundula et Patrick Muyaya, des membres éminents du gouvernement congolais, ont convoqué une réunion avec les ambassadeurs européens et américains pour exposer les preuves de cette incursion.

Lors de cette réunion, des cartes et des images de drones ont été présentées par le vice-Premier ministre en charge de la Défense, M. Christophe Lutundula, accompagné de ses collègues des Affaires étrangères et de la Communication. Dans un ton de fermeté, M. Lutundula a déclaré : « Vous avez tout le moyen pour vérifier ce que nous vous disons, et les images sont là. Il s’agit des images de la MONUSCO.« 

Le gouvernement congolais semble être à bout de patience. M. Lutundula a exprimé sa frustration en ces termes : « Tout a une limite. Lorsque j’ai parlé au conseil de sécurité le 28 septembre, j’ai dit agissez avant qu’il ne soit trop tard.« 

De manière intransigeante, il a averti que son pays était prêt à réagir en cas d’attaque sur la ville de Goma, située à la frontière entre le Congo et le Rwanda : « Je peux vous dire, au nom du président et au nom du peuple congolais, que si jamais, même par hasard, une balle tombait sur Goma, sachez que nous allons réagir dans les heures qui suivront. »

Le ministre des Affaires étrangères congolais a conclu son discours en affirmant : « Il n’est pas de coutume qu’un ministre des affaires étrangères vous tienne ce langage, ça en est trop. Je tenais à vous le dire. »

Pendant ce temps, sur le terrain, des affrontements ont repris dans la région de Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de Goma, opposant le M23 aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Des détonations d’armes lourdes ont retenti dans certains quartiers de la ville de Goma. Selon des sources administratives locales, l’armée congolaise ripostait aux nouvelles attaques des rebelles, qui avaient lancé des explosifs contre les positions des FARDC à Kanyamahoro.

La Force Régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EACRF) a appelé au retour à l’accord de cessez-le-feu et à la cessation des hostilités entre les FARDC et le groupe armé M23.

La situation à la frontière entre le Congo et le Rwanda demeure tendue, et le gouvernement congolais semble déterminé à protéger son territoire coûte que coûte. Les prochains développements dans cette région revêtent une importance capitale pour la stabilité de la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.