AccueilEn continuJusticeJack Sinzahera défenseur...

Jack Sinzahera défenseur des droits humains en détention à Goma après une manifestation contre les frais de voyage imposés par la DGM

GOMA, RDC – Dans une évolution troublante, Jack Sinzahera, un activiste renommé pour sa lutte en faveur des droits humains, a été appréhendé aux premières heures de ce jeudi à Goma, alors qu’il arrivait de Bukavu, sa ville natale située dans la province du Sud-Kivu. L’interpellation a été effectuée par les autorités portuaires, sous les ordres de la DGM, suscitant des inquiétudes croissantes au sein de la communauté des défenseurs des droits et au-delà.

Les circonstances entourant cette arrestation laissent penser qu’elle est liée à la campagne de protestation menée par Jack Sinzahera contre les récentes exigences financières imposées par la Direction Générale de Migration (DGM). Celle-ci requiert désormais un paiement de 500 FC à chaque passager empruntant la route entre Goma et Bukavu. Les camarades de Jack Sinzahera affirment que son engagement dans cette cause lui aurait valu d’être pris pour cible par les autorités locales.

La vague d’indignation suscitée par les frais de voyage nouvellement instaurés par la DGM a gagné en ampleur au cours des dernières semaines, trouvant un écho particulier auprès des voyageurs réguliers entre Goma et Bukavu. Ces frais sont considérés comme excessifs par de nombreux résidents locaux, qui voient en eux une entrave injuste à leur mobilité et un fardeau financier supplémentaire dans un contexte économique déjà difficile.

Jack Sinzahera s’est distingué en tant que voix inébranlable en faveur des droits humains et de la justice sociale dans la région. Sa détermination à défendre les intérêts des citoyens ordinaires l’a placé au premier plan de nombreuses campagnes et initiatives de sensibilisation. Ses partisans soulignent que son arrestation constitue un affront à la liberté d’expression et aux droits fondamentaux des citoyens à exprimer leur mécontentement face aux politiques gouvernementales.

Alors que la tension monte dans la région à la suite de cette arrestation, les organisations de défense des droits humains et les citoyens engagés appellent à la libération immédiate de Jack Sinzahera. Ils exhortent également les autorités à reconsidérer la politique controversée de frais de voyage et à engager un dialogue ouvert avec la société civile pour résoudre cette situation de manière équitable et constructive.

En cette période critique, la RDC se trouve à un carrefour où la protection des droits individuels et la préservation de l’espace démocratique sont de la plus haute importance. L’arrestation de Jack Sinzahera est perçue par de nombreux observateurs comme un test crucial de l’engagement du gouvernement envers ces valeurs et de son respect envers les voix dissidentes dans le pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).