Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneTensions inédites à...

Tensions inédites à Kinshasa : Gouverneur et Vice-Gouverneur engagés dans un bras de fer dévastateur

Une nouvelle vague de mécontentement s’est abattue sur la ville-province de Kinshasa, alors que le Gouverneur Gentiny Ngobila et son Vice-Gouverneur, Gecoco Mulumba, se trouvent au cœur d’une querelle politique d’une ampleur sans précédent. Gecoco Mulumba a publiquement dénoncé la gestion chaotique de la capitale par le titulaire du poste, lançant ainsi un défi ouvert au sein de l’administration municipale.

Dans une critique cinglante en dix points, le Vice-Gouverneur dresse un tableau sombre de l’administration de Kinshasa sous l’égide de Gentiny Ngobila :

  1. Paiements en Souffrance : Les ministres et leurs équipes attendent en vain leurs salaires depuis 26 longs mois, une situation partagée par les 435 policiers assignés à l’hôtel de ville.
  2. Couverture Médicale Manquante : Aucune convention médicale n’est en place pour garantir la couverture santé des employés municipaux, laissant ces derniers sans prise en charge ni remboursement de leurs frais médicaux.
  3. Fonctionnement au Point Mort : Les services municipaux peinent à fonctionner en l’absence de fonds adéquats.
  4. Absence de Conseils de Ministres : Le Vice-Gouverneur souligne qu’il n’y a eu que deux réunions ministérielles depuis le début de leur mandat, une situation aberrante pour une ville dont la population équivaut à deux fois celle du Gabon.
  5. Nominations Discrétionnaires : Les nominations semblent se faire de manière arbitraire, sans tenir compte des normes et des coutumes en matière de consultation avec le Vice-Gouverneur.
  6. Absence au Poste : Selon les allégations, le Gouverneur Ngobila semble exercer ses fonctions en fonction de ses préférences personnelles, se présentant au bureau à sa guise et donnant la majorité de ses instructions par téléphone.
  7. Pénurie de Moyens : La municipalité ne dispose que de deux camions pour son fonctionnement, et la société RASKIN n’a pas reçu de financement depuis l’accession de Gentiny Ngobila à la tête de la ville. Cette situation se traduit par un manque de carburant, l’absence d’achat de nouveaux équipements, et seulement deux camions en état avancé de détérioration pour servir les 26 communes de la ville.
  8. Service Anti-Incendie en Déroute : Quatre camions anti-incendie sont en service, mais ils n’interviennent que si les victimes fournissent elles-mêmes le carburant, souvent avec des délais de réponse si longs qu’ils semblent être là pour la forme. De plus, ces camions n’ont jamais reçu de financement depuis l’ère du Gouverneur KIMBUTA.
  9. Endettement Alarmant : La ville est plongée dans une dette considérable, avec des résiliations de contrats de location en cours et des procédures d’évacuation entamées à l’encontre de certains services municipaux.
  10. Communication Inexistante : Le Gouverneur, souvent critiqué pour ses absences aux rendez-vous cruciaux, se limite à des déclarations anecdotiques. Une communication de crise est inexistante, laissant les habitants sans perspectives claires.

Cette escalade de tensions entre le Gouverneur et le Vice-Gouverneur jette une ombre inquiétante sur la gestion de Kinshasa, laissant la population dans l’incertitude quant à l’avenir de leur ville. La situation exige une résolution rapide pour éviter de graves conséquences pour la capitale congolaise.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.