Macron incite à la...

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la...

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui...

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...

Denis Kadima à Mbuji-Mayi...

Denis Kadima Kazadi, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a récemment pris la tête d'une délégation en visite à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental. Leur mission ? Superviser de près les préparatifs des prochaines élections de gouverneurs...
AccueilA la UneTensions à Goma...

Tensions à Goma : Moïse Katumbi défie l’interdiction et soutient la journée ville morte

Goma, République Démocratique du Congo – Malgré l’interdiction catégorique des autorités locales, l’opposant de renom Moïse Katumbi a pris la parole aujourd’hui à Goma, exhortant ses partisans à se joindre à la journée ville morte prévue pour demain. Dans une déclaration publique émanant du parti « Ensemble pour la République« , Katumbi a affirmé son soutien sans équivoque à l’appel lancé par les Wazalendo, une coalition de mouvements citoyens et de groupes de pression.

Cette décision courageuse de Moïse Katumbi s’inscrit dans un contexte de tension croissante à Goma, suite aux événements du 30 août 2023, pour lesquels les autorités cherchent à établir des responsabilités pénales et à réparer les préjudices subis par la communauté. Dans un communiqué officiel, le maire de la ville a réaffirmé l’engagement du pouvoir public à faire toute la lumière sur ces événements. Il a également mis en garde contre toute tentative de manipulation de la situation, affirmant que toute manifestation actuelle pourrait être perçue comme une tentative visant à perturber les enquêtes en cours et à semer le chaos dans la ville.

La décision de Moïse Katumbi de soutenir publiquement la journée ville morte a été largement interprétée comme un geste audacieux de solidarité envers les aspirations des Wazalendo et d’autres mouvements citoyens qui réclament justice et responsabilité pour les événements d’août dernier. Cette initiative risque également d’accroître la pression sur les autorités locales pour qu’elles prennent des mesures transparentes et équitables dans le cadre de leurs enquêtes.

Le défi lancé par Katumbi à l’interdiction officielle souligne l’importance de la liberté d’expression et du droit de manifester pacifiquement, des principes fondamentaux défendus par de nombreux acteurs de la société civile congolaise. Il met également en lumière les tensions politiques qui persistent dans la région et la détermination des acteurs clés à faire avancer leurs revendications malgré les obstacles.

Les prochains jours s’annoncent cruciaux pour Goma, alors que la ville se prépare à la journée ville morte et que les autorités locales cherchent à maintenir l’ordre public tout en répondant aux préoccupations légitimes des citoyens. La situation demeure tendue et évolutive, et il est essentiel de suivre de près l’évolution des événements à Goma.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Macron incite à la reprise des dialogues entre Kagame et Tshisekedi pour la paix au Nord-Kivu

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la primaire de l’Union Sacrée pour la présidence de l’assemblée nationale

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui qui va gagner sera le seul candidat de l’Union sacrée au poste de président de l’Assemblée nationale »

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...